Laurent Fabius : "La COP21 a pris un bon départ"

Le président de la conférence internationale sur le climat est l'invité du journal de 20 heures.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La COP21 a commencé ce lundi 30 novembre au Bourget (Seine-Saint-Denis). Pour Laurent Fabius, "la COP21 a pris un bon départ. D'abord parce qu'il y a eu beaucoup de chefs d'État qui sont venus et les discours ont été très toniques", a expliqué le président de l'événement. "En fin d'après-midi, il y a eu des réunions parallèles à la COP, mais très importantes pour des investissements nouveaux dans les énergies renouvelables, notamment Bill Gates, pour le solaire et pour le prix du carbone", ajoute le ministre des Affaires étrangères. Plusieurs points sont actuellement en négociation, notamment les contributions des pays riches aux pays les plus pauvres pour développer les énergies renouvelables. "On doit arriver à ce que les pays riches apportent aux pays pauvres en 2020, 100 milliards de dollars par an", a-t-il ajouté.

Un accord contraignant

"Les différents négociateurs ont accepté que samedi à midi, ils me remettent un premier texte qui devrait être un texte amélioré par rapport au texte qui existait à l'entrée", précise Laurent Fabius en évoquant l'accord qui doit être trouvé.
 Pour Laurent Fabius, la pression nationale et internationale sera "extrêmement forte", pour arriver à un accord contraignant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le 29 novembre 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis), où ont lieu les négociations de la COP21.
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le 29 novembre 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis), où ont lieu les négociations de la COP21. (JACKY NAEGELEN / REUTERS)