François Hollande : une solution politique à la crise en Syrie implique la "neutralisation" de Bachar Al-Assad

Le président s’est adressé, mardi 25 août, à l’ensemble des ambassadeurs de France réunis depuis lundi à Paris. 

Le président de la République François Hollande répond aux questions des journalistes le 6 août 2015 en Egypte, en marge de l\'inauguration de l\'extension du Canal de Suez.
Le président de la République François Hollande répond aux questions des journalistes le 6 août 2015 en Egypte, en marge de l'inauguration de l'extension du Canal de Suez. (PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP)
Ce qu'il faut savoir

Pour François Hollande, une solution politique à la crise en Syrie implique la "neutralisation" de Bachar Al-Assad et l'implication de toutes les parties prenantes. Le président s’est adressé, mardi 25 août, à l’ensemble des ambassadeurs de France réunis depuis lundi à Paris. Comme chaque année, le chef de l’Etat a fixé les nouvelles priorités de l'Hexagone sur la scène internationale. 

"La transition politique en Syrie est une nécessité. Le Conseil de sécurité l'a reconnu en adoptant la semaine dernière une déclaration, la première depuis deux ans. Elle va dans cette direction. C'est un pas important", a déclaré le chef de l'Etat français. "La Russie s'y est associée, un dialogue peut donc être engagé, faut-il en fixer les conditions : la première, c'est la neutralisation de Bachar al Assad", a-t-il souligné.

Le président de la République devait aussi mettre l’accent sur les enjeux cruciaux de la future grande conférence internationale de Paris sur le climat (COP21). Il a estimé jeudi 20 août, lors d’un déplacement en Savoie, qu'un échec "serait une catastrophe" pour la planète et souhaité que la conférence aboutisse également à des solutions de financement pour les pays émergents ou en développement.

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HOLLANDE

11h46 : Après avoir évoqué la crise en Ukraine, le chef de l'Etat revient sur les Mistral qui n'ont pas été livrés à la Russie.

11h45 : François Hollande estime qu'une résolution de la crise politique en Syrie est possible. Mais selon lui, trois conditions doivent être réunies : "La première, c'est la neutralisation de Bachar Al-Assad", la deuxième est "d'offrir des garanties solides à toutes les forces de l'opposition modérée, notamment sunnites et kurdes", la troisième est de "mêler toutes les parties prenantes à la solution".

11h46 : François Hollande annonce un sommet à Malte, en novembre, dédié à l'aide apportée aux pays de départs des migrants. Il s'adresse actuellement aux ambassadeurs de France, réunis à Paris.

11h36 : Le chef de l'Etat prône une "répartition équitable" des migrants entre les pays européens. Regardez sa prise de parole en direct par ici.



(FRANCETV INFO)

11h35 : Le chef de l'Etat évoque l'important afflux de migrants en Europe : "On dit que c'est une situation exceptionnelle, elle l'est (...). Elle a, hélas, tous les risques de durer."

11h30 : "Le règlement de la crise syrienne exige la participation de tous" et la "neutralisation" de Bachar Al-Assad, le président syrien, déclare François Hollande face aux ambassadeurs de France réunis à Paris.

11h25 : "Nous devons nous préparer à d'autres assauts et donc nous protéger."

Le chef de l'Etat s'adresse aux ambassadeurs de France et revient sur la menace terroriste. Après l'attaque du Thalys de vendredi, le président affirme que d'autres assauts sont attendus.

11h24 : "Daech est le plus grand danger."

François Hollande s'adresse aux ambassadeurs réunis à Paris. Il évoque le terrorisme mondial, dénonce le rôle de l'organisation Etat islamique mais également d'autres groupes comme Boko Haram, au Nigeria. Regardez sa prise de parole en direct par ici.

11h23 : François Hollande entame son discours face aux ambassadeurs français réunis depuis lundi à Paris. D'entrée, il parle du climat mais fait un détour et revient sur l'attaque du Thalys. Regardez sa prise de parole en direct par ici.



(FRANCETV INFO)

11h17 : François Hollande doit commencer dans quelques minutes son discours aux ambassadeurs de France réunis depuis lundi à Paris. Comme chaque année, le chef de l'Etat fixera les nouvelles priorités de l'Hexagone sur la scène internationale. Thème principal : le climat, en vue de la COP21. Regardez sa prise de parole en direct par ici.