Cet article date de plus de cinq ans.

COP21 : le ciment écolo d'ArcelorMittal

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min.
COP21 : le ciment écolo d'ArcelorMittal
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La filière n'a pas une bonne réputation en matière d’écologie, alors certaines entreprises tentent d'y remédier. Une équipe de France 3 a enquêté.

En marge des négociations à la COP21, les entreprises sont également présentes au Bourget pour présenter leurs engagements en faveur de l'environnement. Parmi les plus polluantes : les cimentiers. Le ciment est le produit le plus consommé dans le monde après l'eau, alors certains présentent une version moins polluante de ce matériau, même si le secteur fait de la résistance.

Sur le site de production d'ArcelorMittal à Fos-sur-Mer, des millions de tonnes de fonte sont produites chaque année. La filière du ciment est très émettrice de gaz à effet de serre. Alors pour améliorer son empreinte carbone, Arcelor a décidé de valoriser ce qu'on appelle le laitier, un des résidus de cette production industrielle.

Une question économique 

Ce déchet, le laitier, une poudre blanche, Arcelor a décidé de la vendre pour en faire du ciment. Une entreprise basée sur le site achète le laitier pour produire ce ciment plus écologique. Le souci, ce sont les normes de construction qui restreignent fortement l'usage du laitier en France.

Il est impossible d'en utiliser plus de 30% dans le béton. Du coup, pour l'instant, seule la moitié de la production est utilisée en France, le reste est exporté. Selon les producteurs de laitier, le blocage est économique, les cimentiers traditionnels freineraient ce ciment vert, moins rentable.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers COP21

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.