COP21 : la Méditerranée, une zone extrêmement sensible au réchauffement climatique

La Méditerranée est une des zones les plus sensibles au réchauffement climatique, car c'est une mer quasi fermée. France 3 revient sur les conséquences des changements climatiques.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La grande bleue se réchauffe irrémédiablement. Des étés à rallonge, des périodes de canicules à répétition, de nouvelles espèces parfois invasives comme ces algues filamenteuses de plus en plus nombreuses qui recouvrent les fonds marins, asphyxient le corail et empêche les poissons de nidifier. La Méditerranée est en danger.

Plus 0,7°C en un siècle

Des scientifiques cherchent à comprendre ce type de phénomènes récurrents. Des campagnes de surveillance de l'état des fonds sont également réalisées grâce à des caméras. En un siècle, la température de la Méditerranée en surface a grimpé par endroits de 0,7°C. Cela semble peu, mais c'est en réalité énorme, suffisamment pour avoir un impact déjà sur la biodiversité. Toutes les espèces ne pourront pas s'acclimater au réchauffement. Certaines monteront plus au nord, mais on estime que 14 devraient s'éteindre avant la fin du siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le phoque moine de Méditerranée est en danger critique d\'extinction, selon la liste établie par l\'Union internationale pour la conservation de la nature. 
Le phoque moine de Méditerranée est en danger critique d'extinction, selon la liste établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature.  (J.P. SIBLET / INPN)