COP21 : le réchauffement climatique atteindra 2,7°C d'ici la fin du siècle

Des experts estiment que les promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre faites par les Etats ne sont pas suffisantes pour atteindre l'objectif d'une hausse maximale de 2°C.

Le glacier du Belvédère, dans les Alpes, pris en photo le 26 septembre 2015, a perdu 3,1 mètres de hauteur en six mois à cause du réchauffement planétaire.
Le glacier du Belvédère, dans les Alpes, pris en photo le 26 septembre 2015, a perdu 3,1 mètres de hauteur en six mois à cause du réchauffement planétaire. (OLIVIER MORIN / AFP)

Le réchauffement climatique atteindra 2,7°C d'ici la fin du siècle, au vu des promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre faites par les Etats, selon une étude publiée jeudi 1er octobre. A deux mois de la conférence COP21, les experts de l'organisme de recherche Climate Action Tracker (CAT) estiment que l'objectif d'une hausse de 2°C fixé par la communauté internationale ne sera pas respecté.

Environ 140 pays, qui représentent près de 80% des émissions actuelles de gaz à effet de serre, ont soumis jeudi leurs projections d'émissions pour 2025-2030.

La hausse attendue passe sous 3°C pour la première fois

Le CAT note toutefois une amélioration par rapport à sa précédente étude, publiée en septembre, qui évaluait le réchauffement attendu entre +2,9°C et +3,1°C. "La combinaison des plans climatiques nationaux, s'ils étaient appliqués, ramènerait le réchauffement mondial à 2,7°C à l'horizon 2100", indique cet organisme regroupant quatre centres de recherche.

"C'est la première fois depuis 2009, date à laquelle le CAT a commencé à évaluer les températures sur la base des engagements climatiques nationaux, que le réchauffement attendu passe sous 3°C", ajoute l'étude.