COP 21 : Hollande veut un "accord crédible"

L'avenir de la planète est discuté à Paris pendant quinze jours. François Hollande a insisté pour que des décisions soient prises, et pas seulement des engagements à long terme.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dimanche 29 novembre, le président chinois a dîné à l'Élysée. Xi Jinping sera l'un des plus difficiles à convaincre lors de cette COP 21. Son pays tire 70% de son énergie du charbon. À la veille de l'ouverture officielle de la conférence, plusieurs chefs d'État sont arrivés à Paris et ont immédiatement rendu hommage aux victimes des attentats de Paris, comme le Premier ministre canadien ou la présidente du Chili et le président ukrainien. "Nous savons aussi ce qu'est la terreur", a affirmé Petro Porochenko.

"Un accord ambitieux est contraignant"

Même émotion à l'ouverture des travaux préparatoires où une minute de silence a été respectée. Une trêve dans ce qui s'annonce être un marathon de négociations. Car François Hollande veut du concret. Mais il faut convaincre les pays émergents, comme la République démocratique du Congo.

Le JT
Les autres sujets du JT