Cet article date de plus de deux ans.

Climat : une année 2021 "remarquable", selon un climatologue, "encore un signe du changement climatique"

Alors que Météo France a classé ce mercredi 2021 comme l'une des dix années les plus chaudes dans le monde, le climatologue Mathieu Sorel rappelle sur franceinfo  qu'il existe "une tendance très nette au changement climatique". 

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
Chaleur (illustration).  (AURÉLIE LAGAIN / FRANCE-BLEU BREIZH IZEL)

"Même si l'année 2021 ne sera pas l'année la plus chaude, cela a été quand même une année remarquable", a affirmé mercredi 15 décembre sur franceinfo Mathieu Sorel, climatologue à Météo France et adjoint au responsable du département suivi climatique, après le bilan météorologique publié par l'établissement public. Selon ce document, 2021 sera l’une des dix années les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde.

franceinfo : Si 2020 a été l'année la plus chaude enregistrée dans le monde, 2021 ne sera que dans le top 10 des années les plus chaudes. Comment l'expliquer ?

Mathieu SorelOn l'explique tout simplement par l'occurrence du phénomène La Niña, cette anomalie de température au niveau du Pacifique équatorial, qui a des répercussions mondiales. En phénomène La Niña, la température globale est un petit peu moins élevée que lorsque nous sommes en phénomène El Niño. El Niño et La Niña, c'est cette anomalie de températures au niveau du Pacifique équatorial. El Niño s'est caractérisé par des températures du Pacifique plus chaudes que la normale au niveau de l'Équateur, et a contrario, La Niña, c'est le phénomène inverse, des températures plus froides que la normale au niveau de l'Équateur. Et on passe du phénomène El Niño, au phénomène neutre et au phénomène La Niña, en moyenne, tous les sept à 12 ans.

À l'échelle mondiale, mois par mois, est-ce qu'il y a des records de chaleur qui ont été battus ?

Cette année, on a eu plusieurs records absolus de chaleur dans plusieurs pays du monde. Je pense notamment aux 49,6°C que l'on a enregistrés au Canada cette année. Au mois de juin, le Canada a connu une canicule historique, notamment sur sa partie Ouest. Le Maroc a aussi enregistré 49,6°C. La Sicile a enregistré 48,8°C, nouveau record européen qui est encore en attente d'homologation par l'Organisation météorologique mondiale. Il y a eu énormément de records de chaleur battus cette année. Donc même si l'année 2021 ne sera pas l'année la plus chaude, cela a été quand même une année remarquable.

En France, 2020 a été l'année la plus chaude. Est-ce qu'on a plus suffoqué en 2021 dans l'Hexagone ?

Non. Et heureusement. 2021 est un peu une année de répit par rapport aux dernières années que l'on a connues. Il a fait un peu moins chaud et c'est tant mieux. On a été au-dessus des normales de 0,2°C par rapport à la période de référence 1981-2010. Donc, c'est un peu moins que les autres années. Mais on termine quand même encore dans des températures un peu plus élevées que la normale. Donc, il y a encore un signe du changement climatique que nous observons depuis plusieurs années, à la fois sur la France, mais aussi sur le globe.

Ce n'est pas parce que l'on n'a pas battu un nouveau record cette année que le réchauffement climatique a disparu ?

Exactement. C'est d'ailleurs ce qu'a rappelé le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale. 2021 ne sera pas l'année la plus chaude dans le monde, mais elle figurera quand même parmi les années les plus chaudes, malgré un phénomène La Niña qui, là encore, a tendance à refroidir la température mondiale. Donc, on voit bien qu'on a une certaine dynamique. On a une tendance très nette au changement climatique. Donc il faut élargir un peu son regard, ne pas se cantonner qu'au bilan climatique de la France qui a été relativement proche des normales. Lorsqu'on regarde le bilan climatique en dehors de nos frontières, chez nos voisins, ne serait-ce qu'Européens, on voit que l'on va terminer dans des années très chaudes. Et puis, au niveau mondial, on terminera certainement dans les dix premières années et les plus chaudes jamais enregistrées, voire dans les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées. Cela restera à confirmer début janvier.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.