Climat : les scientifiques appellent au sursaut

Les experts de l'ONU sur le réchauffement climatique ont rendu un rapport alarmant lundi 8 octobre. Ils appellent à prendre des mesures drastiques. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour sauver la planète, les scientifiques du Giec, un groupe de climatologues de l'ONU, ont fixé une limite à ne pas dépasser : + 1,5°C maximum d'ici la fin du siècle. Mais, à l'allure où sont émis les gaz à effet de serre, ce seuil fatidique sera atteint entre 2030 et 2052. "Maintenant, c'est une question de vie ou de mort. Les conséquences seront désastreuses sur les populations les plus pauvres et les plus vulnérables", explique Jennifer Morgan, la directrice exécutive de Greenpeace International.

Diminuer de 45% les émissions de CO2 d'ici 2030

Les scientifiques ont élaboré deux scénarios à l'horizon 2100 : le premier avec 1,5°C de plus et le second avec 2°C de plus. Avec le premier, les océans pourraient monter jusqu'à 77 cm et entre 95 et 153 millions de personnes pourraient être victimes d'inondations et déplacées. Avec le second, le niveau de l'eau monterait jusqu'à 87 cm et 10 millions de personnes de plus seraient concernées. L’impact serait encore plus violent pour les espèces. Avec 2°C supplémentaires, 18% des insectes, 16% des plantes et 8% des vertébrés disparaîtraient. Les experts appellent à prendre des mesures drastiques pour limiter les émissions de CO2 d'au moins 45% d'ici 2030.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pont de glace se fissure sur le mur du glacier Perito Moreno, situé dans le parc national Los Glaciares, dans la province de Santa Cruz (Argentine), le 10 mars 2016.
Un pont de glace se fissure sur le mur du glacier Perito Moreno, situé dans le parc national Los Glaciares, dans la province de Santa Cruz (Argentine), le 10 mars 2016. (WALTER DIAZ / AFP)