Climat : Des vagues de chaleur plus fréquentes

La baisse des températures n'est pas attendue, à priori,  avant dimanche 2 août . Mais s'agit-il d'un épisode exceptionnel ou plutôt de la conséquence du réchauffement climatique ? La journaliste Margaux  Subra-Gomez, a épluché les statistiques.climat

On peut effectivement dire qu'il y a, depuis quelques années, une multiplication de ces épisodes de fortes chaleurs. D'après Margaux Subra-Gomez, cette "tendance va s'accentuer". En effet, elle poursuit, "depuis 1947, la France a connu 40 vagues de chaleur. Neuf d'entre elles ont eu lieu avant 1989, 31 ont eu lieu d'après. D'ici le milieu du siècle ces canicules devraient être plus fréquentes et plus sévères".

La planète se réchauffe

Est-ce, cependant, vraiment lié au réchauffement climatique ? Effectivement la planète se réchauffe, mais pour évaluer ce réchauffement climatique, les scientifiques s'intéressent à la température moyenne sur une année plutôt qu'à ces épisodes extrêmes. Or, d'après la journaliste, "en juin et juillet 2020, les températures ont plutôt été en dessous des normes de saison. Mais si on prend le 1er semestre 2020, il s'agit déjà du deuxième semestre le plus chaud jamais enregistré à l'échelle de la planète".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019. 
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)