Climat : comment expliquer la chaleur extrême ?

La France bat des records de température qui concernent la planète et l'hémisphère nord en particulier. Les climatologues sont clairs : elles sont la conséquence du réchauffement climatique.

France 2

Même avec le vent du Nord, il fait un temps à flâner voire à se baigner sur la Côte d'Opale ; en juin, les températures ont dépassé les 30 degrés sur les plages nordistes. Une aubaine pour les cafetiers et les restaurateurs. Les nordistes ne font pas exception : en Europe, juin a été le deuxième mois le plus chaud jamais enregistré. Aux États-Unis, le troisième depuis 126 ans. En fait, c'est tout l'hémisphère nord qui a vu le thermomètre grimper avec des pics inhabituels. 

Des vagues de chaleur liées à l'activité humaine

Ottawa, 31°C, Chicago, 34, Oslo, 29, Glasgow, 26, et plus de 30°C en Sibérie. Pour ce spécialiste du climat, nous sommes entrés dans une nouvelle ère climatique dont on connait la cause : "On est sûrs que la multiplication des vagues de chaleur, de leur intensité, de leur fréquence et de leur durée, est liée aux activités humaines, à l'accroissement des gaz à effet de serre dans l'atmosphère", explique Robert Vautard, du laboratoire des Sciences du climat et de l'environnement du CNRS. Des impacts aussi sur la fonte des glaces : une équipe de l'université de New York publie des images d'un iceberg qui vient de se décrocher d'un glacier du Groenland. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables \"spéciale canicule\". Photo d\'illustration.
La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables "spéciale canicule". Photo d'illustration. (LAURENT EMMANUEL / AFP)