Cet article date de plus de trois ans.

Climat : comment expliquer la chaleur extrême ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Climat : comment expliquer la chaleur extrême ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La France bat des records de température qui concernent la planète et l'hémisphère nord en particulier. Les climatologues sont clairs : elles sont la conséquence du réchauffement climatique.

Même avec le vent du Nord, il fait un temps à flâner voire à se baigner sur la Côte d'Opale ; en juin, les températures ont dépassé les 30 degrés sur les plages nordistes. Une aubaine pour les cafetiers et les restaurateurs. Les nordistes ne font pas exception : en Europe, juin a été le deuxième mois le plus chaud jamais enregistré. Aux États-Unis, le troisième depuis 126 ans. En fait, c'est tout l'hémisphère nord qui a vu le thermomètre grimper avec des pics inhabituels. 

Des vagues de chaleur liées à l'activité humaine

Ottawa, 31°C, Chicago, 34, Oslo, 29, Glasgow, 26, et plus de 30°C en Sibérie. Pour ce spécialiste du climat, nous sommes entrés dans une nouvelle ère climatique dont on connait la cause : "On est sûrs que la multiplication des vagues de chaleur, de leur intensité, de leur fréquence et de leur durée, est liée aux activités humaines, à l'accroissement des gaz à effet de serre dans l'atmosphère", explique Robert Vautard, du laboratoire des Sciences du climat et de l'environnement du CNRS. Des impacts aussi sur la fonte des glaces : une équipe de l'université de New York publie des images d'un iceberg qui vient de se décrocher d'un glacier du Groenland. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.