Cet article date de plus de deux ans.

Climat : 14 communes françaises accusent Total

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Climat : 14 communes françaises accusent Total
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le groupe Total est accusé d'être responsable du changement climatique et des catastrophes naturelles à répétition.

Plusieurs maires ont décidé de passer à l'attaque en justice contre Total. À Bize-Minervois, un village de 1 200 habitants au cœur de l'Aude, les cicatrices des inondations et de la crue de la Cesse en octobre dernier sont encore visibles. La commune se reconstruit. "Depuis 1999, le coût des dégâts sur la commune avec les différentes inondations s'est élevé à 3,9 millions d'euros", explique le maire, Alain Fabre. La Cesse a débordé en 2018, mais aussi deux fois en 2017 et déjà en 2011, en 2005, en 1999 et en 1987. Des inondations plus fréquentes et plus violentes qui coûtent cher à la commune.

Une plainte déposée courant mars

Des frais également importants pour les victimes des inondations. Le maire veut porter plainte contre Total, le géant de l'énergie : "Ceux qui dérèglent, doivent payer". Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Grande-Synthe (Nord), Grenoble (Isère) ainsi que de nombreuses autres collectivités envisagent de porter plainte. D'après de nombreuses études, la multinationale est parmi les plus émettrices de gaz à effet de serre dans le monde. La plainte sera déposée courant mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.