Canicule : quelles conséquences économiques ?

Alors que la canicule touche à sa fin, mardi 7 août, les conséquences économiques des fortes chaleurs pourraient être très importantes.

France 2

La canicule ralentit-elle l'économie ? La baisse de productivité en extérieur dans les ateliers et même les bureaux pourrait coûter plusieurs milliards d'euros. L'impact le plus important pèse sur le secteur du bâtiment. En temps de canicule, presque tous les chantiers sont à l'arrêt dès le début d'après-midi. Impossible de couler du béton sous plus de 40 degrés, même le matin, le travail est très ralenti.

L'agriculture très touchée

Les agriculteurs sont également inquiets : le maïs dépérit en raison du manque d'eau, des producteurs perdent une grande partie de leurs récoltes à cause de la chaleur. Dans les transports, la SNCF ralentit certains trains et augmente ses opérations de maintenance. La canicule est également une mauvaise affaire pour les commerces. Les soldes d'été s'achèvent sur un bilan négatif : les ventes sont en baisse de 5 à 10% selon les professionnels. Pas encore de chiffrage global, mais en 2003, la canicule avait couté entre 15 et 30 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le nord de l\'Isère, le thermomètre affiche 42 °C, le 26 juillet 2018. 
Dans le nord de l'Isère, le thermomètre affiche 42 °C, le 26 juillet 2018.  (ALLILI MOURAD / SIPA)