Canicule : mers et océans en surchauffe

Cet été restera dans les annales comme caniculaire. Les températures élevées seront de plus en plus régulières assurent les scientifiques. Un dérèglement climatique qui affecte également les mers et les océans.

France 3

Un soleil radieux, une température de l'eau inhabituellement bonne, sur cette plage de Nice (Alpes-Maritimes), les baigneurs sont ravis. Un phénomène généralisé. Depuis le début de l'été, tout le littoral est baigné par des eaux plus chaudes que les normales de saison. +2,8°C à Lorient (Bretagne), +2,3°C à Arcachon (Nouvelle-Aquitaine), +2,4°C à Marseille (Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur) et +3,2°C à Nice. Avec ses eaux chaudes, la Côte d'Azur s'est peuplée d'espèces qui d'habitude fréquentent les côtes africaines.

La faute au réchauffement de l'atmosphère

Des eaux de plus en plus chaudes aussi dans l'Atlantique. D'après les scientifiques, si la mer est plus chaude c'est la conséquence du réchauffement de l'atmosphère. "Cette chaleur qui est dans l'atmosphère est transmise dans l'océan. 90% de cet excès de chaleur est absorbé par l'océan", explique Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes).

Le JT
Les autres sujets du JT
La plage Cala Luna, en Sardaigne, le 27 mai 2015.
La plage Cala Luna, en Sardaigne, le 27 mai 2015. (MAXPPP)