Turquie : des inondations font au moins neuf morts dans le nord du pays

La brusque montée des eaux a été provoquée par de fortes précipitations qui ont commencé mardi soir et se sont poursuivies dans la nuit, notamment dans la province de Kastamonu, qui borde la mer Noire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vue aérienne des inondations à Kastamonu (Turquie) le 11 août 2021. (UMIT YORULMAZ / ANADOLU AGENCY / AFP)

Au moins neuf personnes sont mortes dans des inondations qui se sont produites dans le nord de la Turquie, selon un dernier bilan des autorités jeudi 12 août. "Neuf de nos concitoyens sont morts en raison des inondations dans la province de Kastamonu. Les recherches se poursuivent pour tenter de localiser une personne portée disparue", déplore l'agence gouvernementale responsable des catastrophes naturelles (AFAD). 

Les autorités avaient fait évacuer, mercredi, un hôpital de la province de Sinop après des pluies diluviennes qui ont provoqué des inondations massives et des glissements de terrain dans le nord de la Turquie. Cette catastrophe naturelle, qui a frappé plusieurs régions humides bordant la mer Noire, est intervenue alors que le pays se remettait à peine de vastes incendies qui ont fait huit morts dans le sud touristique de son territoire.

Plus à l'ouest, dans la province de Bartin, les secouristes étaient à la recherche d'une octogénaire emportée par les eaux après l'effondrement de sa maison, a déclaré le gouverneur local. Les précipitations intenses sont aussi à l'origine de plusieurs glissements de terrain dont l'un a causé l'effondrement partiel d'un pont routier, selon le ministre de la Santé. Huit personnes ont dû être hospitalisées.

Des régions régulièrement touchées

Ces inondations ont été provoquées par de fortes précipitations qui ont commencé mardi soir et se sont poursuivies dans la nuit. Les régions situées dans le nord et le nord-est de la Turquie sont régulièrement touchées par un tel phénomène. De nombreux scientifiques établissent un lien entre le réchauffement climatique causé par l'activité humaine et la survenue de plus en plus fréquente d'épisodes météorologiques extrêmes de ce type.

La Turquie a été le théâtre ces derniers mois de plusieurs catastrophes naturelles, notamment des épisodes de forte sécheresse et de violents feux de forêt entre fin juillet et début août. Après cette série noire, plusieurs responsables politiques et associations ont exhorté le gouvernement à prendre des mesures radicales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.