Val-de-Marne : un maire annonce les premières fermetures d'écoles

Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé lundi 24 juin la possibilité de fermer certaines écoles au cas par cas, lorsqu'il n'est pas possible d'accueillir les enfants dans de bonnes conditions. Certains maires ont donc annoncé mardi 25 juin la fin des cours et la fermeture d'établissements.

FRANCE 2

Au Plessis-Trévise, dans le Val-de-Marne, une école des années 1950 restera porte close jeudi 27 et vendredi 28 juin. Derrière les fenêtres de l'établissement, orientées plein sud, on ne trouve que de simples rideaux tirés. Les salles de classe sont devenues des étuves, où les conditions ne sont plus réunies pour assurer les cours sereinement. "On a presque 32°C", indique un enseignant. Le maire de cette commune du Val-de-Marne a été le premier à annoncer la fermeture des crèches et des écoles pour cause de canicule en fin de semaine.

Une décision majoritairement approuvée

La mairie propose une solution de garde dans des salles climatisées, mais les places seront limitées. Alors, certains parents ont dû s'adapter. La plupart approuvent tout de même la décision du maire. Certains comptaient même déscolariser leurs enfants de leur propre chef jeudi 27 et vendredi 28 juin. Dans les prochaines heures, d'autres communes pourraient annoncer des fermetures d'écoles. C'est ce que réclame le principal syndicat d'enseignants du primaire, inquiet des mauvaises conditions d'accueil dans certains établissements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une école primaire à Quimper (Finistère), le 4 septembre 2017.
Dans une école primaire à Quimper (Finistère), le 4 septembre 2017. (FRED TANNEAU / AFP)