Cet article date de plus de cinq ans.

Patrick Pelloux : "La chaleur tue"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 8 min.
Patrick Pelloux : "La chaleur tue"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le médecin urgentiste était l'invité des "4 Vérités" à l'occasion de l'épisode caniculaire, ce jeudi 2 juillet. 

Alors que la France connaît un nouvel épisode de canicule, le médecin urgentiste Patrick Pelloux, premier à donner l'alerte en 2003, a comparé les deux événements, jeudi 2 juillet sur le plateau de France 2. 

"C'est un épisode de canicule évident, mais il n'est pas du tout comme celui qu'il y a eu en 2003 ou en 2006", note-t-il. "Si on fait une bonne politique de prévention, (...) on peut éviter à peu près la moitié des morts."

Malaise et déshydratation

Les fortes chaleurs de ces derniers jours auraient toutefois déjà fait quelques victimes : "Hier, il y a eu une surchauffe au niveau des appels des samus. Les sapeurs-pompiers sont beaucoup intervenus sur des problèmes de malaise, des problèmes de déshydratation, sur les chantiers ou chez les personnes âgées, ou dans les trains. Vraisemblablement, il y a les premiers décès dus à une hyperthermie."

Heureusement, depuis la vague de chaleur de 2003, il y a eu une prise de conscience, estime le médecin. Et de rappeler : "La chaleur tue."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canicule

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.