Cet article date de plus de quatre ans.

Nantes : interdits de porter le short au travail, des chauffeurs de bus viennent travailler en jupe pour protester

Face à la canicule qui sévit depuis dimanche sur la France, certains chauffeurs de bus nantais se mobilisent pour améliorer leurs conditions de travail. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les chauffeurs de la SEMITAN, sociétés de transports de l'agglomération nantaise, ont enfilé des jupes, mercredi 21  juin pour réclamer le droit de porter des vêtements légers en période de canicule.  (Photo CFDT)

Six conducteurs CFDT de la SEMITAN, société de transport de l'agglomération nantaise, sont venus travailler en jupe mardi, rapporte France Bleu Loire Océan. Ils ont voulu ainsi réclamer le droit de conduire leur bus en bermuda quand la température dépasse les 30 degrés. Ce que leur refuse la direction de la société de transport.

"En période caniculaire, nous atteignons des températures proches de 50 degrés derrière nos pare-brise", explique Gabriel Magner, responsable CFDT à la SEMITAN.

Comme nous n'avons pas de climatisation dans nos bus, c'est insupportable avec un pantalon. Il y a là une forme de discrimination.

Gabriel Magner, responsable CFDT à la SEMITAN

à francebleu

"Les conductrices peuvent mettre une jupe. Pas les hommes" a témoigné Gabriel Magner responsable CFDT à la SEMITAN.

"Moi, j'ai porté la jupe toute la journée, je peux vous dire qu'avec les températures qu'il y a eu aujourd'hui c'est plutôt agréable", a ajouté Gabriel Magner. Venir travailler en short, "c'est quelque chose qui nous semble être dans l'air du temps, dans la modernité" a-t-il souligné.

Les chauffeurs CFDT de la SEMITAN portent cette revendication depuis 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canicule

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.