Les ravages de la sécheresse sur les maisons

La canicule fragilise les habitations depuis 2015. Les épisodes répétés de forte chaleur mettent à mal les maisons construites sur des sols argileux.

France 3

Tout autour de la maison, des fissures lézardent les murs. Depuis l'été dernier, elles gagnent du terrain sous l'œil inquiet des propriétaires. "On avait envie d'améliorer notre appartement intérieur pour pouvoir passer nos vieux jours dedans, mais là on est un peu embêtés, aussi bien financièrement que moralement", explique Françoise Parent, une sinistrée qui réside à Perrigny. Dans le Jura, 1 500 maisons ont été fragilisées par la sécheresse de 2018. L'argile, très absorbant, gonfle avec les pluies. Mais en cas de canicule, il se rétracte et provoque ces fissures.

Un geste de l'État tant espéré

En Corrèze, une bâtisse de Saint-Viance a résisté 150 ans aux aléas climatiques. Mais l'été dernier, la chaleur a fait craquer la façade. Dans le Nord, à Maroilles, des maisons ne tiennent debout que grâce à des étais. Certains ont même dû procéder à des travaux en urgence et le montant des devis grimpe très vite. Les victimes attendent de la part de l'État un arrêté de catastrophe naturelle afin de pouvoir solliciter leurs assurances.

Le JT
Les autres sujets du JT
De nombreux propriétaires, dont les maisons ont été fissurées à cause de la sécheresse de l\'an dernier, s\'inquiètent de celle qui pourrait intervenir cette année. Beaucoup attendent encore d\'être indemnisés.
De nombreux propriétaires, dont les maisons ont été fissurées à cause de la sécheresse de l'an dernier, s'inquiètent de celle qui pourrait intervenir cette année. Beaucoup attendent encore d'être indemnisés. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)