Inflation : les mairies et les départements font face à la flambée des prix

Publié Mis à jour
Inflation : les mairies et les départements font face à la flambée des prix
France 2
Article rédigé par
J. Bigard, D. Sébastien, P. Evêque, N. Bergot - France 2
France Télévisions

L'inflation a des conséquences sur les coûts des chantiers et des travaux. Les communes et les collectivités locales ont de plus en plus de mal à faire face à ces surcoûts.  

De l'éclairage public dans les rues au chauffage dans les écoles, en passant par les repas dans les cantines scolaires ou les travaux de voirie... L'inflation frappe de plein fouet les communes et les départements. Le surcoût pour l'année est estimé à + 5 milliards d'euros. Loin d'être le département le plus riche de France, l'Ardèche doit pourtant financer la rénovation de nombreuses routes, comme à Lamastre. Pour rappel, le bitume se fabrique à partir du pétrole, dont le prix s'envole.    

Les coûts du chauffage en hausse

Cette année, les chantiers devraient donc coûter 2 millions d'euros supplémentaires. "Ce n'est pas pareil que sur les zones urbaines. Sur un département comme le nôtre, on a besoin de la voiture", explique Olivier Amrane, président (LR) du conseil départemental de l'Ardèche. Ce dernier précise également que "l'Ardèche fait partie des rares et seuls départements sans train de voyageurs et sans autoroute". Les coûts sont aussi en hausse concernant la gestion des collèges du département. Malgré la mise en place de circuits courts, les prix des produits alimentaires utilisés pour les repas servis à la cantine se sont envolés. Ils ont augmenté de 600 000 euros. Il y a aussi le chauffage et l'électricité. Les collectivités n'ont pas droit au bouclier tarifaire du gouvernement qui protège les particuliers. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.