Île-de-France : de nombreuses bouches d’incendie ouvertes

Publié Mis à jour
Île-de-France : de nombreuses bouches d’incendie ouvertes
Article rédigé par
V.Meyer, C.Theophilos, V.Vermot, M.Mullot, M.Le Rue, S.Ripaud - France 2
France Télévisions

Le "street pooling", une pratique née à New York, est visible dans plusieurs villes d’Île-de-France. Depuis la canicule de 2015, dans les rues, des bouches à incendies sont arrachées, de l'eau gaspillée et le danger n’est jamais bien loin.

Des geysers de plusieurs dizaines de mètres, des routes inondées et la police et des agents de sécurité qui surveillent, mais n’interviennent pas. Comme à chaque fois qu’il fait chaud l’été, dans de nombreuses villes de la région parisienne, des bouches d’incendie sont ouvertes, même si c’est illégal. C’est le "street pooling", un phénomène qui a vu le jour aux États-Unis.

Plus de 166 000 m3 d’eau perdues en 2021

Le 19 juillet, à Saint-Denis, en pleine canicule, une bouche d’incendie est ouverte. Un vidéaste amateur filme la scène. Un jeune homme, qui a participé à la scène, tente de justifier : "On doit aller à des bases de loisirs à minimum trente minutes de chez nous, les piscines blindées. Tous ceux qui restent là en général, c’est ceux qui ne peuvent pas bouger". La pratique n’est pas sans risques, car des enfants peuvent être projetés au sol, des risques de blessure et des électrocutions. L’année dernière, plus de 166 000 m3 d’eau ont été perdu à cause du street pooling en Île-de-France.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.