Grenoble : la canicule paralyse la vie quotidienne

La plus grande partie du territoire est-elle victime de la chaleur ? Après la montée des températures, mardi 25 juin, ce sont désormais 65 départements qui sont placés en alerte orange à la canicule. Le thermomètre a affiché 37°C à Grenoble (Isère).

FRANCE 2

Mardi 25 juin, un voile de chaleur épais accable Grenoble (Isère). Seule issue, prendre un peu de hauteur, là où les vacanciers et les randonneurs profitent d'une légère brise avant de redescendre. Plus bas, il fait jusqu'à 37°C dans un coeur de ville étrangement calme. La capitale des Alpes, pourtant habituée de la canicule, troquerait bien ses pics de chaleur avec la vingtaine de degrés des Bretons.

39°C attendus dans les prochains jours

À défaut, une seule règle, s'adapter, comme le fait un groupe d'ouvriers. Pour eux, pas question de déjeuner à l'ombre d'un arbre. Leur pause de midi, théoriquement d'une heure, a fondu au soleil. 39°C degrés sont attendus mercredi 26 juin dans la ville. Les points d'eau sont déjà pris d'assaut au sortir de l'école, pour un goûter particulièrement surveillé. Un père de famille, inquiet, envisage même de déscolariser sa fille d'ici la fin de semaine. Parallèlement à la chaleur, Grenoble est aussi touché par un pic de pollution, qui risque également de perdurer, malgré les limitations de vitesse

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme boit de l\'eau à Quimper (Finistère), placé en vigilance orange canicule, le 20 juin 2017.
Une femme boit de l'eau à Quimper (Finistère), placé en vigilance orange canicule, le 20 juin 2017. (FRED TANNEAU / AFP)