La troisième canicule de l'année atteint son pic vendredi, jusqu'à 41 °C attendus

Dix-neuf départements sont placés en vigilance orange en raison des fortes chaleurs, vendredi.

Des personnes se rafraîchissent sous des brumisateurs durant la canicule, le 10 août 2022.
Des personnes se rafraîchissent sous des brumisateurs durant la canicule, le 10 août 2022. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le soleil sera brûlant sur l'ensemble de l'Hexagone, vendredi 12 août, jour du pic de la troisième canicule de l'année. Dix-neuf départements sont placés en vigilance orange par Météo France, alors des températures allant jusqu'à 41°C sont attendues. Le seuil des 40°C n'avait été dépassé qu'une fois dans les années 1960 et une fois dans les années 1970 en France. Il est voué à devenir plus fréquent. Ce direct est terminé.

L'Ouest en alerte orange. Dix-neuf départements sont en vigilance en raison des fortes chaleurs : la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, le Finistère, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, la Loire-Atlantique, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Morbihan, le Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Deux-Sèvres, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée et la Haute-Vienne.

Un avant-goût des chaleurs de 2050. L'été 2022 s'approche déjà de ce que serait "un été moyen du milieu de siècle" dans un des scénarios pessimistes du réchauffement climatique, selon Jean-Michel Soubeyroux, prévisionniste à Météo France. Même dans un scénario intermédiaire, autour de 2050, les Lyonnais pourraient par exemple subir 35 nuits tropicales par an, au lieu de 14.

 Une sécheresse exceptionnelle. Moins d'un centimètre de pluie est tombé en moyenne en juillet en France et les nappes phréatiques se vident à un niveau préoccupant, a averti le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Il est interdit d'arroser sur une grande partie de la France et 73 préfets ont même interdit les prélèvements d'eau aux agriculteurs sur tout ou partie de leurs départements, une interdiction pas toujours respectée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CANICULE

18h44 : 🌡 Fortes chaleurs : la carte de tous les endroits pour se rafraichir à Paris 👉 https://t.co/WbmRkHMTbe https://t.co/STIm4HwgHu

18h44 : Si vous habitez à Paris, la ville publie une carte des endroits pour se rafraîchir dans la capitale en ces jours de fortes chaleurs.

16h17 : 🔶 21 dpts en #vigilanceOrangeRestez informés sur https://t.co/rJ24zzmmy4 https://t.co/vS6GiA14tx

16h17 : #ORAGES La Corse du Sud et la Haute-Corse s'ajoutent cet après-midi aux 19 départements métropolitains placés en vigilance orange par Météo France. Les deux départements corses sont concernés par de violents épisodes orageux. #METEO

11h45 : "Je préconise au consommateur d'acheter français : les élevages français émettent quatre fois moins de gaz à effet de serre que la moyenne mondiale, et sont de meilleure qualité."

Avec des été plus secs et des hivers plus humides, le climatologue Serge Zaka pointe la nécessité d'adapter les pratiques de l'élevage et de la consommation de la viande aux nouvelles conditions climatiques.

Un pâturage de la ferme du Kohlschlag dans le Haut-Rhin, le 28 juillet 2022. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)(VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

11h12 : Le vivant doit s’adapter aux nouvelles conditions climatiques. C’est vrai aussi pour les fleurs ! Certaines municipalités modifient déjà leurs plantations, comme à Caen, où on travaille par exemple "sur le passage de la fleur annuelle à la vivace en pleine terre". France 3 Normandie nous en dit plus.

Sécheresse et jardinage : devra-t-on abandonner certaines plantes et fleurs dans nos jardins ?(CHRISTOPHE LEMIEUX / MAXPPP)

08h55 : Face à la sécheresse qui s'éternise en France, plusieurs départements en alerte maximale imposent des restrictions d'eau. Une décision liée aux mesures des cours d'eau réalisées par des hydromètres. Reportage en Bretagne.

Frédéric Gellé analyse les données du débit de la rivière sur son ordinateur. (BENJAMIN RECOUVREUR / RADIO FRANCE)(BENJAMIN RECOUVREUR / RADIO FRANCE)

07h35 : Faisons un point sur l'actualité :

• Un avant-goût de 2050 : la troisième canicule de l'année en France atteint son pic aujourd'hui avec entre 38 et 41°C dans le pays, une chaleur qui épuise les centaines de pompiers français et désormais européens engagés d'est en ouest sur de multiples incendies.

•Dans un large périmètre autour de Hostens (Gironde), le feu, chaotique, a ravagé depuis maintenant deux jours 7 400 hectares de forêts desséchées et forcé 10 000 personnes à quitter leur domicile, parfois pour la seconde fois depuis un mois. Dans le Jura, où deux incendies de forêt ont dévoré environ 660 hectares depuis mardi, la progression de l'un des feux a pu être "ralentie" alors que l'autre est "fixé", selon la préfecture.

• Le site de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, a de nouveau été bombardé hier, l'Ukraine et la Russie s'en accusant mutuellement, tandis que le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique a demandé de pouvoir y accéder "aussi vite que possible" au cours d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité.

• Après René Goscinny, le Petit Nicolas perd son deuxième papa : le dessinateur français Jean-Jacques Sempé, connu également pour ses dessins de presse humoristiques, est mort à l'âge de 89 ans.