DIRECT. Canicule : 18 départements, du Nord à la Drôme, placés en vigilance orange

"La hausse des températures s'amplifiera jusqu'à vendredi", prévient Météo France, qui prévoit des pics à 38°C dans la vallée du Rhône.

La fontaine du Trocadéro à Paris, le 24 juillet 2018. 
La fontaine du Trocadéro à Paris, le 24 juillet 2018.  (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une vague de très forte chaleur traverse la France, mercredi 25 juillet. Dix-huit départements sont désormais placés en vigilance orange par Météo France. Suivez notre direct. 

Du Nord à l'Ardèche et à la Drôme. Les départements concernés par cette vigilance orange canicule sont les suivants : l'Aisne, l'Ardèche, la Côte-d'Or, la Drôme, la Marne, le Nord, le Pas-de-Calais, le Rhône, la Saône-et-Loire, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, la Somme, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise

Entre 32 et 34°C mercredi. "Ce mercredi après-midi, les températures resteront orientées à la hausse avec 32 à 34°C attendus", précise l'organisme météorologique dans son dernier bulletin. 

Un pic prévu vendredi après-midi. La canicule "s'amplifiera jusqu'à vendredi", alerte Météo France, avec "des températures atteignant 34 à 37°C""Les nuits seront, elles aussi, de plus en plus chaudes", avant une "dégradation pluvio-orageuse" qui entraînera une baisse des températures ce week-end, prévient l'institut. 

Les véhicules les plus polluants interdits à Paris et en proche banlieue. Les véhicules non classés (pour la plupart, dont l'immatriculation est antérieure à 1997), et les véhicules de classe 4 et 5, selon la classification des vignettes Crit-Air, sont interdits à Paris et en proche banlieue mercredi. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #METEO

23h48 : "On dit aux personnes âgées qu'il faut boire, mais quelques fois, elles boivent trop. Si leurs reins ne leur permettent pas d'éliminer l'eau en quantité suffisante, elles vont se retrouver en situation d'hyperhydratation."

Interrogé par franceinfo, ce médecin hospitalier prodigue quelques conseils face aux fortes chaleurs de cette semaine.

19h51 : Pour se rafraîchir en pleine canicule au Japon, tous les moyens sont bons. Y compris se faire arroser par un béluga au parc aquatique de Yokohama.



(SHUHEI YOKOHAMA/AP/SIPA)

19h46 : Alors que la chaleur s'installe en France, le Samu de Paris affirme qu'il n'y a pas encore de réelle "affluence d'appels liés à la chaleur au Samu". Un propos confirmé par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, selon laquelle "il n'y a pas d'afflux aux urgences".

19h13 : Vous cherchez la fraîcheur ? Demain, il faudra mettre le cap vers le nord-ouest, le Pays basque ou le Sud-Est. Partout ailleurs, on dépassera les 30°C dans l'après-midi, avec une pointe à 36°C en région parisienne.

Le matin :



L'après-midi :


16h11 : "Ce mercredi après-midi, les températures maximales atteindront 32 à 35 degrés sur la majeure partie du pays, 35 à 38 degrés dans l'intérieur des départements provençaux et languedociens, et dans la moyenne vallée du Rhône", précise Météo France. Cette hausse des températures "s'intensifiera jusqu'à vendredi".

16h09 : Météo France place les départements suivants en alerte orange à la canicule : Aisne, Ardèche, Côte-d'Or, Drôme, Marne, Nord, Pas-de-Calais, Rhône, Saône-et-Loire, Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Somme, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d'Oise.

(METEO FRANCE)

16h06 : Dix-huit départements sont désormais en vigilance orange à la canicule.

11h09 : Comme à chaque montée des températures, des questions, curieuses ou empruntes d'inquiétude, se posent sur les conséquences de ces fortes chaleurs sur notre santé et dans notre quotidien. Franceinfo en a recensées huit, qui devraient assouvir votre soif de connaissances, à défaut de vous hydrater.

(MAXPPP)

08h49 : Des salles où venir se rafraîchir sont ouvertes entre 14 heures et 18 heures, dans des mairies d'arrondissement ou des Centres d'action sociale de la ville de Paris. L'application "Extrema Paris", disponible sur smartphone, permet de repérer des îlots de fraicheur, comme les parcs, les églises ou les lieux brumisés, ouverts le jour ou la nuit. D'autres salles sont ouvertes, par exemple dans les Ehpad.

08h49 : Un forfait "antipollution" de 3,80 euros pour la journée permet d'emprunter les transports en commun franciliens aujourd'hui et demain. La région Ile-de-France prend aussi en charge les coûts pour le covoiturage sur les trajets de courte distance.

08h48 : En raison des fortes chaleurs qui ont pour conséquence un pic de pollution à l'ozone en Ile-de-France, les véhicules les plus polluants sont interdits aujourd'hui à Paris et en proche banlieue. Cette mesure concerne les véhicules non classés (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997) et les véhicules de classe 4 et 5 selon la classification des vignettes Crit'Air obligatoires à Paris.