Canicule : un épisode plus intense et sec que celui de juin dernier

La France connaît depuis lundi 22 juillet, son deuxième épisode de canicule depuis le mois de juin. Aucune région ne sera épargnée cette semaine, mais c'est à Paris que le pic de chaleur est attendu jeudi.

France 3

Une fois de plus, la capitale s'apprête à étouffer. Avec 42°C attendus jeudi 25 juillet, les Parisiens n'ont d'autres choix que de s'organiser. "On ne sort que le matin. Et après on reste dans le noir, avec une légère clarté pour arriver à faire des mots croisés", plaisante une personne âgée au micro de France 3. "Je le fais boire et puis on reste sous les arbres (...). Je pense que ça va aller", espère une femme qui tient dans ses bras un bébé devant les caméras de France Télévisions.

Une canicule plus intense

Cette canicule s'annonce plus courte, mais plus intense que celle de juin. Le record de chaleur à Paris, 40,4°C, enregistré en 1947 pourrait dont être battu. "Ce sera une chaleur plus intense puisque l'air chaud remonte jusqu'à l'extrême Nord de la France. Contrairement à l'épisode de juin où il était plutôt resté cantonné le long de la Loire et plus au Sud", explique Étienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. Il ajoute que la canicule de cette semaine sera "une chaleur plus sèche alors qu'en juin, c'était une chaleur plus humide."

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de Lille, le mercure atteint les 37°C, le 24 juin 2019
Près de Lille, le mercure atteint les 37°C, le 24 juin 2019 (PHILIPPE HUGUEN / AFP)