Canicule : les services d'urgences débordés

Face aux fortes chaleurs, le SAMU et les Urgences sont submergés par l'afflux de patients, en particulier dans l'est de la France.

FRANCE 3

16 départements sont toujours en vigilance orange à la canicule ce lundi 6 juillet. Les départements de l'Est ne sont plus en alerte, mais les services médicaux font toujours face à une hausse d'activité.

Après six jours de fortes chaleurs, les organismes sont éprouvés. En Moselle, la chaleur a certes décliné, mais les patients continuent d'affluer au CHR de Metz-Thionville. Devant l'affluence des patients, une cellule de crise a été mise en place vendredi dernier, pour faire face à la canicule. "Une augmentation que l'on peut chiffrer de 20% aux urgences et de 50 à 60% au SAMU", confie au micro de France 3 François Braun, président national de SAMU-Urgences.

Des chambres à 36°C

Le Jura également n'est plus sous vigilance orange, mais la température est encore très élevée, jusqu'à 36°C dans les chambres dépourvues de climatisation de l'hôpital de Lons-le-Saunier.

Le SAMU de Lyon et les Urgences sont débordés, car le département du Rhône est lui encore en alerte orange. En visite à l'hôpital, la ministre de la Santé affirme qu'il n'y aura aucune fermeture de lits tant que durera la canicule.

Le JT
Les autres sujets du JT
27 Mars 2015 - Image d\'illustration du service des urgences de l\'hôpital Tenon à Paris
27 Mars 2015 - Image d'illustration du service des urgences de l'hôpital Tenon à Paris ( MAXPPP)