Canicule : les records de chaleur de 2003 en passe d'être battus

Mercredi 26 mai, les températures vont atteindre de nouveaux records. La journaliste Virgnie Hilssone fait le point sur les chiffres attendus.

FRANCE 3

L'épisode de fortes chaleurs n'est pas encore terminé. Mercredi 26 mai, les températures devraient même grimper de 3°C à l'échelle nationale. La Normandie, la Bretagne ou encore les Hauts-de-France seront épargnés. "On attend 35 à 39°C dans la plupart des régions, et pour la première fois depuis le début de la semaine, on pourrait dépasser les 40°C en Provence et jusqu'au centre est, avec un taux d'humidité et donc un inconfort assez important", précise la journaliste Virgnie Hilssone sur le plateau de France 3.

Le record de 44,1°C en 2003 pourrait être battu

Les nuits s'annoncent encore tropicales d'ici vendredi 28 juin. Le plus chaud de l'épisode caniculaire est attendu entre jeudi 27 et vendredi 28 juin, où des records absolus pourraient être battus dans certaines villes. Ce sera le cas notamment à Carpentras (Vaucluse) avec 43°C et Bourges avec 41°C. Des records qui datent de la canicule de 2003, qui est toujours la référente en la matière. "Il va faire très chaud sur la basse Provence et la Vallée du Rhône pour la journée de vendredi, et fait assez notable, on pourrait battre le record absolu de chaleur en France, qui était de 44,1°C en 2003 dans le Gard", conclut Virgnie Hilssone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Lyonnais se rafraichissent à cause de la canicule, le 24 juin 2019.
Des Lyonnais se rafraichissent à cause de la canicule, le 24 juin 2019. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)