Canicule : ça veut dire quoi, un niveau de vigilance rouge ?

Vingt départements du Nord à l'Ile-de-France ont été placés mercredi en vigilance rouge à la canicule, le niveau maximum. Une première en France. 

Paris et toute l\'Ile-de-France, ainsi que le Pas-de-Calais et l\'Oise ont été placés en vigilance rouge à la canicule, le 24 juillet 2019. 
Paris et toute l'Ile-de-France, ainsi que le Pas-de-Calais et l'Oise ont été placés en vigilance rouge à la canicule, le 24 juillet 2019.  (DAMIEN MEYER / AFP)

Du jamais-vu. Météo France a placé, mercredi 24 juillet, vingt départements du Nord à l'Ile-de-France en vigilance rouge à la canicule. Il s'agit d'une première en France depuis le début de la mise en place de la vigilance canicule, en 2004.

>> DIRECT. Suivez le phénomène de la canicule et ses conséquences

Lors du précédent épisode de canicule à la fin juin, quatre départements avaient été placés en vigilance rougeLe pic est attendu pour jeudi. Météo France prévoit ainsi des températures de 37 °C à 42 °C sur une grande partie du pays, avec des pointes à 43 °C localement.

Le niveau de vigilance rouge, qui correspond à la vigilance maximale, est activé en cas d'épisode caniculaire d'intensité "exceptionnelle" et compte tenu de l’impact sanitaire important attendu de cette vague de chaleur. "La vigilance rouge ne se fait pas exclusivement sur des paramètres de températures, il faut aussi des 'retours terrain' pour savoir s'il y a déjà des conséquences (notamment l'engorgement des hôpitaux), expliquait mercredi 26 juin, lors d'un chat sur franceinfo, Sébastien Léas, prévisionniste. Météo France n'est pas le seul décisionnaire de cette mesure, avait-il précisé. Elle est prise en collaboration notamment avec le ministère de la Santé." 

Une cellule interministérielle de crise déclenchée

"En vigilance rouge, des effets sanitaires graves peuvent être rencontrés chez toute personne traversant ces territoires, y compris les personnes en bonne santé", avait pour sa part détaillé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lors d'une conférence de presse. 

Ce niveau rouge déclenche la mise en place d'une cellule interministérielle de crise, avec tous les ministères concernés par cette forte vague de chaleur, détaille Sud Ouest. Les préfets des départements placés en vigilance rouge activent également leur centre opérationnel départemental, c'est-à-dire leur cellule de gestion de crise.  

Les sorties des centres de loisirs et les événements sportifs sont annulés ou reportés durant cette période de vigilance rouge, sauf s'ils se déroulent dans des lieux frais.

Les communes activent par ailleurs leur plan communal de sauvegarde, c'est-à-dire leur plan de gestion de crise, et sont incitées à élargir les horaires d’ouverture des espaces publics rafraîchis afin d'accueillir les personnes vulnérables. Afin de protéger les personnes les plus vulnérables, le nombre de places d'hébergement d'urgence peut être augmenté et les horaires des accueils de jour étendus. Les maraudes du Samu social sont aussi renforcées.