Cet article date de plus de huit ans.

Mélanome : les cas suspects

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Une peau très claire, qui brûle. Au pire, ce sont les peaux de roux. Il y a aussi le nombre de grains de beauté en quantité absolue. Et dans sa famille, un cas de mélanome.

La dermatologue traque donc régulièrement ces grains suspects. Pour les reconnaître, la règle ABCDE. Ils sont assymétriques, les bords sont irréguliers, la couleur n'est pas homogène, le diamètre dépasse 6 mm. Pour savoir où se faire dépister: le site internet dermatos.fr ou le numéro Vert 10800112014.

A un mois de l'été, on commence à rêver de bains de soleil. Mais attention, les rayons peuvent aussi être dangereux. Jean-Daniel Flaysakier nous a rejoints. Bonjour. On sait qu'il ne faut pas se mettre au soleil en plein midi, mais il y a d'autres risques, moins évidents ? On oublie souvent la réverbération des rayons UV. Sous un parasol, vous allez recevoir des UV réfléchis par le sable. S'il y a un muret en béton, c'est 15 % en plus d'UV et au bord de l'eau, où il fait plus frais, c'est jusqu'à 25 % d'UV supplémentaires. A la campagne, c'est pareil: l'herbe, c'est 3 à 5 % de reflexion, et l'eau de l'étang ou du lac, 10 %.

Elise Lucet : L'écran total qui résiste à l'eau, ça marche.

Jean-Daniel Flaysakier : Les crèmes solaires bloquent les rayons UVA et B et retardent le risque de brûlure mais pas pendant 5 heures. Les crèmes résistantes à l'eau sont efficaces jusqu'à 2 bains. Donc on tartine toutes les 2 heures, t-shirt, casquette et lunettes de soleil pour les petits.

Elise Lucet : Merci Jean-Daniel. On peut retrouver ces informations sur votre blog docteurjd.com.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.