Médicaments sans ordonnance : vente autorisée en grande surface ?

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 20/12/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le débat ne fait que commencer mais il est déjà très vif. D'un côté, l'Autorité de la concurrence, des médicaments sans ordonnance. De l'autre, les pharmaciens, vent debout contre cette possible vulgarisation.

A côté des sodas, les anti-douleurs et autres anti-fièvre. En France verra-t-on bientôt, comme aux Etats-Unis, des médicaments en grandes surfaces ? Une révolution dans un pays où les patients sont habitués au pharmacien.

Je préfère acheter mes médicaments en pharmacie, j'ai plus confiance.

La grande surface aura des prix plus compétitifs, mais le conseil ne sera pas forcément à la hauteur.

Pour démocratiser la pharmacie.

L'Autorité de la concurrence préconise une ouverture de la vente mais de façon encadrée: seulement pour l'automédication, sous le contrôle d'un diplômé en pharmacie, et dans des espaces dédiés avec des caisses à part. Des garanties qui ne calment pas la colère des pharmaciens.

Nous on tient le dossier pharmaceutique des patients. L'observance est prise en charge par le pharmacien d'officine, ce qui ne sera pas.

Le ministère de la Santé soutient ce monopole des pharmaciens. Dans le camp des grandes surfaces et des associations de consommateurs, l'argument est la baisse des prix.

L'ouverture de la vente ferait baisser le prix de 16 % pour le consommateur. Et représenterait une économie de 270 millions d'euros par an.

La loi sur la consommation de Benoît Hamon prévoit une exception et autorise la vente de tests de grossesse en dehors des pharmacies.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==