Médecine : un mois après la greffe de coeur artificiel

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 18/01/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L. Delahousse : Il y a un mois, nous vous annoncions qu'une équipe de chirurgiens français avait implanté un coeur artificiel sur un patient. Il s'agissait d'une première mondiale qui comporte des risques. Où en est-on aujourd'hui.

Il bat depuis maintenant trente jours dans la poitrine d'un malade de 75 ans. Une première étape vers Ie le succès car l'homme retrouve petit à petit une vie normale. Il n'existe ni image ni photo de ce patient. L'homme peut maintenant se lever, regarder la télé, recevoir des visites. Il va falloir attendre un peu avant de crier victoire. Un malade sur cinq décède dans l'année qui suit une transplantation normale.

Cette prothèse cardiaque va être disponible un jour n'importe où. Alors que maintenant, il faut être sur une liste d'attente pour un greffon cardiaque, le décès d'un patient quelque part.

Il aura fallu 25 ans pour trouver comment miniaturiser ce bloc unique. Les chirurgiens l'ont testé plusieurs fois sur des bovins avant d'implanter ce coeur artificiel dans le corps humain. Après la première opération, trois autres vont suivre d'ici le printemps. Si tout va bien, une vingtaine d'autres patients pourront recevoir cette prothèse unique au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==