Marseille : les nouveaux hôtels de luxe

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 19/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Et à quelques mètres de là, il reste des traces des anciens occupants.

Vous avez d'anciennes gravures sur pierre et le petit dessin avec le ciseau et les ailes de gloire qui s'envolent. C'était la salle des gardes de l'hôpital.

Anciens hôpitaux mais aussi anciens palais de justice, anciens haras nationaux, de plus en plus de monuments historiques sont transformés en palaces car souvent situés à des endroits stratégiques.

Les clients 5 étoiles recherchent surtout l'emplacement.

Des transformations coûteuses, 100 millions d'euros ici, mais les clients sont au rendez-vous.

J'aime l'histoire du bâtiment mais aussi la décoration intérieure, le mélange de l'ancien et du moderne.

Qu'est-ce qui vous a séduite dans cet hôtel.

Il est très moderne mais il reste chaleureux. Et puis, la vue est magnifique.

Mais dans un bâtiment du XVIIIe siècle, tout n'est pas permis.

On avait prévu une piscine au milieu de la terrasse, avec la plage à côté, les chaises longues, etc. C'est dommage, car il fait souvent très beau à Marseille.

A Lyon, l'hôpital de l'Hôtel-Dieu va lui aussi devenir un hôtel de luxe. Aujourd'hui, visite du site par le promoteur et l'architecte des Monuments historiques, il est là pour veiller au respect du patrimoine.

Ce sera l'entrée principale du grand hôtel, mais là encore, quand vous voyez la beauté du site, de la pièce elle-même, on n'a pas envie de la couper.

Dans le grand dôme de Soufflot de plus de 30m de haut, il y aura le bar de l'hôtel. A l'extérieur, ce sera ici la terrasse du restaurant. Dans la cour du cloître, un espace de promenade. Mais là où il faut faire le plus preuve d'imagination, ce sont dans les futures chambres.

Tout va être démoli, ensuite on va retrouver les volumes d'origine. Ce seront des espaces tout à fait exceptionnels avec une vue sur le Rhône. Cela témoigne de l'ampleur des travaux qui vont être réalisés sur ce site.

Il faudra près de 250 millions d'euros pour donner une nouvelle vie à ce site historique de 2 hectares. Une somme colossale financée à 100% par un investisseur.

Le privé prend la relève du public, l'Etat n'a plus les moyens, les bâtiments hospitaliers non.

Mais ces projets ont parfois du mal à voir le jour. Les transformations sont longues et coûtent en moyenne 20% plus cher qu'une construction moderne. Ici, près du château de Fontainebleau, graffitis, détritus au sol, murs qui s'écroulent, ce sont pourtant les anciennes écuries de Louis XV.

Ici, vous voyez l'état du bâtiment, il est fortement dégradé, il a été occupé par les militaires pendant plus d'un siècle. C'est vrai que c'est immense, et il va falloir investir des sommes importantes dans cette maison pour lui redonner vie.

Il cherche donc un soutien privé pour sauver le site. Un appel d'offres sera lancé dans quelques mois, budget: 30 millions d'euros minimum, avis aux investisseurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==