Limousin : détection d'une maison radioactive

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/03/2014Durée : 00h50

Dans le Limousin, les mines d'uranium ont été exploitées pendant des décennies. Du radon, un gaz naturel radioactif, a été détecté dans la maison d'une assistante maternelle a des niveaux supérieurs a la normale. On s'interroge sur la santé des enfants qu'elle a gardés.

C'est la maison où les experts ont trouvé des traces importantes Elle était habitée depuis 17 ans par une famille qui a été immédiatement relogée dans un camping.

Après les analyses, vendredi, on nous a dit de quitter les lieux.

Le problème c'est que la propriétaire de la maison est assistante maternelle, et qu'elle a accueilli chez elle une vingtaine d'enfants entre 2000 et 2014. Ils vont être contactés. Car le radon, gaz incolore et inodore, est cancérigène. On le trouve naturellement dans les sous-sols granitiques et volcaniques Mais dans ce cas précis, la dose est anormale.

Ce niveau de risque va dépendre des concentrations et du temps passé dans les concentrations élevées. A l'évidence, ce sont des concentrations plus élevées que celles que l'on rencontre dans le Limousin.

Comment ce gaz s'est-il retrouvé là ? La maison était à l'origine une station-service. Elle aurait été construite sur un ancien terril radioactif. Des déchets provenant d'une mine d'uranium aujourd'hui fermée.

Il y a environ 50 ans, un dépôt de sable qui aurait servi au traitement de minerai d'uranium. Nous sommes en train de regarder les conséquences d'augmentation du risque pour la santé publqiue.

Les experts ont détecté cette maison dans le cadre d'un recensement des lieux susceptibles d'avoir abrité des déchets d'uranium.

Le JT
Les autres sujets du JT