Paris 2024 : Ferrand-Prévot, Koretzky et Daudet en tête d'affiche pour le VTT et le BMX Racing français

Les sélections des Bleus pour les épreuves de VTT et de BMX Racing ont été officialisées, mercredi. Les Tricolores viseront des médailles dans toutes les catégories.
Article rédigé par Adrien Hémard Dohain
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Pauline Ferrand-Prévot, Victor Koretzky et Joris Daudet. (AFP)

Pas de surprise, mais beaucoup de prétendants à la médaille olympique. Après le triathlon, les équipes de France de VTT et de BMX Racing ont dévoilé mercredi 5 juin la liste des athlètes sélectionnés pour les JO de Paris 2024. Et, là aussi, tous les noms cochés sont des candidats crédibles à la médaille, à l'image de Pauline Ferrand-Prévot, quintuple championne du monde de VTT cross-country et grande favorite pour l'or le 28 juillet.

Pour ses quatrièmes JO, la cycliste aux 15 titres de championne du monde, toutes disciplines confondues, sera accompagnée par sa jeune compatriote Loana Lecomte, vice-championne du monde et championne de France en titre. Chez les hommes, le champion du monde 2020, Jordan Sarrou, fera équipe avec Victor Koretzky. Les deux Tricolores viseront, comme leurs coéquipières, le podium sur la colline d'Elancourt (Yvelines).

Trois champions du monde en BMX Racing

En BMX Racing, les trois tickets disponibles pour les JO ont été décernés à trois champions du monde. Porteur du maillot arc-en-ciel depuis le 18 mai pour la troisième fois de sa carrière, Joris Daudet est évidemment retenu, tout comme Romain Mahieu (champion du monde 2023). Le dernier billet a été attribué, sans surprise, à l'expérimenté Sylvain André, champion du monde 2018.

Au sein d'un groupe France très dense, avec trois places pour six médaillables, ce sont donc les trois finalistes malheureux des Jeux de Tokyo qui retenteront leur chance, pour prendre leur revanche le 2 août sur la piste de Saint-Quentin-en-Yvelines. Arthur Pilard, vice-champion du monde 2023, a été retenu comme remplaçant, tandis qu'Axelle Etienne, médaillée de bronze aux Mondiaux 2019 et finaliste à Tokyo, sera la seule pilote féminine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.