Transat Jacques Vabre : Kito de Pavant et Gwen Gbick abandonnent à cause d'une avarie

Les deux skippers ont fait demi-tour et pensent mettre "une bonne semaine" pour rentrer.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Class40 "HBF Reforest'action" de Kito de Pavant et Gwen Gbick. (DAVID ADEMAS / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

Les skippers Kito de Pavant et Gwen Gbick du voilier monocoque Class40 "HBF Reforest'action" ont annoncé dans la nuit de mercredi 17 à jeudi 18 novembre qu'ils devaient abandonner la Transat Jacques Vabre à cause d'une avarie. "La déception est grande" mais "il faut accepter ces coups du sort. Ce n'est pas le premier et malheureusement pas le dernier", se résignent-ils.

"Nos espoirs ont été stoppés net par une avarie irrémédiable. Le bout-dehors [une longue pièce de bois accrochée à l'avant du bateau pour gérer les voiles avant] a littéralement explosé sous la pression du gennaker [une voile avant]", expliquent les skippers ajoutant que sans bout-dehors, impossible d'envoyer les "spinnakers", d'autres voiles avant nécessaires pour le reste de la course.

"Le retour, face au vent, ne va pas être drôle"

"Nous faisons demi-tour" et "nous dirigeons maintenant vers le nord et le détroit de Gibraltar, distant de plus de 1 000 miles. Il nous faudra sans doute une bonne semaine", calculent-ils dans un communiqué, prévoyant que "le retour, face au vent, ne va pas être drôle".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Voile aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.