Tokyo 2021 : Mahiedine Mekhissi abandonne ses rêves de Jeux olympiques

Le Français a abandonné, mardi à Castellon, lors de sa dernière occasion de décrocher une qualification sur 3 000 m steeple aux prochains JO de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Mahiedine Mekhissi a abandonné ses chances de se qualifier sur 3 000 m steeple pour les Jeux olympiques de Tokyo, mardi 29 juin 2021. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Le triple médaillé olympique Mahiedine Mekhissi ne participera pas aux JO de Tokyo (23 juillet-8 août) après avoir raté sa dernière occasion de décrocher les minima sur 3000 m steeple suite à un abandon, mardi 29 juin, lors du meeting de Castellon (Espagne). La date limite pour réaliser le chrono qualificatif (8 min 22 sec) était en effet fixée à ce soir minuit.

Le Français de 36 ans, qui disputait son premier 3000 m steeple depuis l'Euro 2018, a été très rapidement décroché, incapable de suivre le rythme, et a préféré s'arrêter peu avant la mi-course. Mekhissi, qui était en quête d'une 4e participation aux Jeux, s'était inscrit in extremis à ce meeting espagnol après avoir déclaré forfait pour les Championnats de France en raison d'une contracture à un mollet, le week-end dernier à Angers. Il avait déjà manqué les Mondiaux de Doha en 2019 pour se faire opérer une 2e fois du tendon d'Achille.

Un des plus beaux palmarès de l'athlétisme tricolore

Habitué au podium dans les grands championnats, Mahiedine Mekhissi possède l'un des plus beaux palmarès de l'athlétisme français. Il a été l'un des rares à pouvoir perturber l'hégémonie kényane sur le 3000 m steeple ces dernières années. Outre ses trois médailles aux JO (argent en 2008 et 2012, bronze en 2016), le coureur rémois a glané deux podiums aux Championnats du monde (3e en 2011 et 2013) et cinq titres de champion d'Europe (quatre sur 3000 m steeple en 2010, 2012, 2016, 2018, un sur 1500 m en 2014).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.