Cet article date de plus de six ans.

Myriam Baverel mise sur la touche avant Rio

L'entraîneur national Myriam Baverel, mise en cause dans différentes affaires depuis 3 ans, s'est vu retirer le projet olympique du taekwondo français pour les Jeux de Rio, a indiqué dimanche le DTN Patrick Rosso. "Myriam n'est pas bien, c'est compliqué pour elle depuis 3 ans. Elle s'est isolée. Elle n'y était pas dans son rôle de chef de projet", a expliqué Rosso à l'AFP.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entraîneur national, Myriam Baverel, avec Floriane Liborio (PHILIPPE MILLEREAU / DPPI MEDIA)

"Je l'ai vue durant la semaine et j'ai décidé de lui retirer le projet. Elle va prendre du repos et on se reverra dans quelques temps pour voir la suite à donner". Rosso, nommé DTN en octobre, assurera lui-même le rôle de chef de projet pour les JO de Rio (5-21 août), où 4 Français seront en lice.

La Fédération française de taekwondo (FFTDA) est actuellement dans le collimateur de la justice pour des dérapages et irrégularités commis depuis plusieurs années. Des documents obtenus par l'AFP font supposer le versement de salaires déguisés, sous plusieurs formes, notamment des aides au logement, à plusieurs cadres techniques de la Fédération, dont Myriam Baverel. La coach a également été mise en cause en juin 2013 dans des faits de harcèlement moral par la médaillée olympique, Marlène Harnois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.