Cet article date de plus de huit ans.

Même sans la France, le volley passionne les foules

La compétition de volley-ball se déroule dans les quartiers chics de Londres. A Earl’s Court précisément, entre Fulham, Chelsea et Kensington. L’ambiance est beaucoup plus chaude à l’intérieur de l’enceinte que dans ce coin feutré de l’ouest de Londres.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les supporters polonais encouragent les leurs face à l'Australie

Ils sont venus de partout du pays, de Kielce, de Plock ou de Nisko. Des hordes de Polonais, le mot n’est pas trop fort, ont investi ce matin l’antre londonien destiné au volley-ball durant ces Jeux Olympiques.

"Polska, Polska" !

Une vraie marée humaine rouge et blanche qui donnait à la salle de 15 000 places des airs de « Little Varsovie ». Quelques fans Australiens disséminés dans les travées ajoutaient quelques jolies taches jaunes au tableau. Les « Polska, Polska » redoublaient de plus belle à chaque offensive victorieuse de la sélection polonaise mais rien n’y faisait et l’inéluctable arrivait.

L’Australie concluait assez tranquillement en quatre sets (25-21, 25-22, 18-25, 25-22) cette partie suscitant un enthousiasme inattendu pour un Français moyen s’intéressant assez peu à ce sport spectaculaire. Il faut dire que les volleyeurs tricolores n’avaient pas réussi à se qualifier pour le grand rendez-vous de l’année. Ceci expliquant peut-être cela.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.