JO 2021 : l'équipe des États-Unis d'athlétisme renonce à un camp d'entraînement près de Tokyo

L'équipe des États-Unis d'athlétisme a craint pour sa sécurité en raison de la pandémie de coronavirus. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une bannière des Jeux olympiques 2020 affichée à Tokyo.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

L'équipe des États-Unis d'athlétisme a renoncé à son camp d'entraînement pré-olympique au Japon, craignant pour sa sécurité en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé jeudi 13 mai le département voisin de Tokyo qui devait l'accueillir. 

Les athlètes américains devaient s'entraîner dans trois villes du département de Chiba, à l'est de Tokyo, avant le début des Jeux olympiques (23 juillet-8 août). Mais ce département a fait savoir que la Fédération d'athlétisme des États-Unis (USATF) avait annulé ce projet "en raison des inquiétudes sur la sécurité des athlètes alors que la pandémie de coronavirus qui continue à faire rage dans le monde ne montre pas de signes d'affaiblissement".

"Bien qu'extrêmement regrettable, nous pensons que l'annulation est la meilleure décision" compte tenu de la situation, a ajouté le département de Chiba dans un communiqué. "Avec l'incertitude entourant les compétitions en 2020 et 2021, l'USATF a fourni des opportunités de compétition localement" et "encouragé les athlètes à rester aux Etats-Unis et à s'y entraîner", a expliqué de son côté la fédération américaine.

Quatrième vague au Japon

Des camps d'entraînement ont été annulés dans tout le Japon, soit par les villes qui devaient les accueillir, soit par les sportifs eux-mêmes, alors que l'archipel fait face à une quatrième vague d'infections au coronavirus. Tokyo et cinq autres départements japonais sont actuellement sous le régime de l'état d'urgence pour tenter d'endiguer la progression du Covid-19, qui alimente des doutes sur la tenue des Jeux olympiques.

Les organisateurs des JO continuent cependant d'assurer qu'ils pourront se dérouler "en toute sécurité" grâce à des protocoles sanitaires stricts, la vaccination d'un grand nombre de participants et la réussite d'épreuves-tests récemment à Tokyo. Le Comité international olympique (CIO) a martelé mercredi 12 mai qu'il était "pleinement concentré sur la phase finale de mise en oeuvre" des Jeux, malgré les "spéculations" et l'opposition d'une nette majorité de Japonais, selon tous les sondages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.