Cet article date de plus de trois ans.

JO 2018 : La délégation française à mi-chemin de son objectif avec 10 médailles

Après neuf jours de compétition, la France compte 10 médailles. Soit la moitié de l’objectif fixé par la délégation française. Le cap des 20 breloques semble difficile à atteindre. Mais le record de 15 médailles, obtenu à Sotchi est beaucoup plus tenable. Mieux, il ne manque plus qu’un titre pour que PyeongChang 2018 devienne l’édition la plus prolifique en or.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

4 médailles d’or, 2 d’argent et 4 de bronze. Ils sont nombreux à avoir porté le drapeau tricolore sur le podium olympique. À mi-parcours, Martin Fourcade (à 2 reprises), Perrine Laffont, Pierre Vaultier l'ont hissé avec l'or autour du cou. L'objectif fixé avant les Jeux par la délégation française, un total de 20 médailles semble compliqué à atteindre au vue des projections. Mais les Bleus ont tout de même deux records réalisables.

Il ne faut plus qu'un titre à la délégation tricolore pour pouvoir battre le record de médailles d'or en une seule édition, actuellement de 4 (1968, 2002 et 2014) et le record de Sotchi , 15 médailles, peut tomber bien avant l'objectif des vingt.

3 nouvelles chances de titre

En patinage, le couple le couple est favori pour remporter le titre olympique et passer devant le couple Tessa Virtue et Scott Moir. En ski halfpipe, Marie Martinod, médaillée d’argent à Sotchi, s’est qualifiée sans aucune difficulté pour la finale avec le 2e meilleur score. La vice-championne du monde peut  à nouveau décrocher une breloque, d'or ? Emmenée par Martin Fourcade, les relais du biathlon peuvent aussi espérer beaucoup.

Les autres espoirs tricolores

Ils sont beaucoup à pouvoir prétendre à un podium olympique. En skicross, il y a autant de chances de breloques chez les hommes et chez les femmes. Jean-Frédéric Chapuis tentera de conserver son titre. Championne du monde en 2017, l'équipe de France de ski pourrait à nouveau accrocher l'une des trois premières places. En ski halfpipe, Kevin Rolland espère faire mieux qu'à Sotchi. Le médaillé de bronze de ces derniers Jeux a failli ne pas participer voir PyeongChang, après une grosse chute à l'entraînement.  Enfin Alexis Contin, en retrait depuis le début de la compétition, sera un des grands favoris pour une médaille à la mass start, en patinage de vitesse.

En faisant une projection sur les dernières chances à venir, la délégation française peut prétendre à au moins sept médailles de plus, soit ce qu'il faut pour battre le record de Sotchi mais encore insuffisant pour atteindre l'objectif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.