Cet article date de plus de sept ans.

Hanyu intouchable, Joubert dans le coup

Le jeune prodige japonais Yuzuru Hanyu a survolé le programme court de l'épreuve de patinage artistique, avec une note globale de 101,45 points jamais obtenue jusque là dans l'histoire de la discipline. Il a devancé un autre des favoris, le Canadien Patrick Chan, et l'Espagnol Javier Hernandez. Côté Français, c'est le vétéran Brian Joubert qui a le mieux tiré son épingle du jeu. Il pointe en 7e position, loin devant Florent Amodio (14e), avant le programme libre qui aura lieu vendredi. Le champion russe, Evguen Plushenko, blessé à l'échauffement, a déclaré forfait.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le jeune prodige japonais Yuzuru Hanyu (ADRIAN DENNIS / AFP)

Malgré la déception du public russe, qui attendait Plushenko, et qui est resté un moment interdit et stupéfait, le concours olympique fut de très haut niveau. Marqué par la performance à couper le souffle de Yuzuru Hanyu, 19 ans, qui sera très probablement sacré champion olympique vendredi. Le jeune Japonais, médaillé de bronze aux Mondiaux-2012, et qui s'entraîne depuis le printemps 2012 avec l'éminent canadien Brian Orser, à Toronto, a établi un nouveau record de points (101,45), à la hauteur de sa prestation, notamment sur le plan technique. Un score suffisant pour garder ses adversaires à distance.   

Tout reste ouvert pour le podium

Si le titre olympique, sauf catastrophe, ne devrait donc pas échapper à Hanyu, qui a pris une avance assez confortable, (4 points sur Chan), derrière, la situation est très serrée et les positions ne sont pas acquises. Fernandez, médaillé de bronze aux Mondiaux-2013, est en  3e position (86,98 pts), talonné par le médaillé de bronze des JO-2010, le Japonais Daisuke Takahashi (86,40 pts). Même Brian Joubert (85,84 points) peut encore espérer monter sur le podium.

Joubert surprend, Amodio déçoit

Le Poitevin ne pensait sans doute pas être à pareille fête pour sa dernière compétition. Il a livré une prestation propre, sans fioritures, mais aboutie dans son contenu, et plutôt réussie dans la chorégraphie. Pour Florent Amodio, en revanche, c'est une nouvelle déception. Le champion d'Europe 2011 a commis deux erreurs majeures sur ses sauts. A plus de dix points de Joubert, il a déjà fait une croix sur une possibilité de médaille olympique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.