Cet article date de plus de sept ans.

Fourcade et Beatrix, sourires bleus

Martin Fourcade a fait ce qu’on attendait de lui. Il est devenu champion olympique pour la plus grande joie du clan français et de la sienne. La troisième place de Jean-Guillaume Beatrix n’a fait que rajouter du bonheur à cette bande de potes. Récit d’une soirée magique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Martin Fourcade, le biathlète tricolore

Même la légende du biathlète n’a pu que s’incliner. "Je suis super heureux pour Martin, c’est son premier titre olympique, c’est beau". En zone mixte, Ole-Einar Bjorndalen qui a remporté le sprint samedi à 40 ans était heureux. Il n’était pas le seul. C’est toute une "bande de potes" selon Simon Fourcade qui a partagé la joie des deux médaillés. Simon Desthieux, 21e en a bien conscience au moment de se présenter face à la presse. Il sourit. "On s’en fiche un peu de moi aujourd’hui". "C’est une journée fantastique, ça fait plaisir à beaucoup de monde ces deux médailles. On ne voit pas grand-chose depuis la piste, mais juste avant mon dernier tir debout j’ai vu Martin en tête et je me suis dit que c’était gagné. "Bravo à lui et à Jean-Guillaume aussi. Ce sont deux sacrés gars".

"Il est heureux d’être en or. Etre champion olympique alors que je suis sur le podium doit le rendre encore plus heureux. C’est rare sur les courses de Coupe du monde de partager les podiums avec des gens de son équipe. Quitte à avoir le bronze, je préfère que ce soit Martin qui gagne comme ça j’aurai une Marseillaise aussi". Béatrix, qui était "tellement loin derrière", lors de la médaille d’argent de Martin Fourcade à Vancouver pouvait savourer ce podium. "Je lui avais dit que ça me ferait plaisir de redevenir son rival, il m’a fallu quatre ans. Je suis pile à l’heure", conclut-il. Le train bleu emmené par l’une de ses locomotives est désormais lancé et tous espèrent revivre de telles soirées. 

Vidéo : la course de Martin Fourcade

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.