En route vers Tokyo 2021. Cécilia Berder n'a pas participé à la cérémonie d'ouverture mais son corps "lui dit merci"

L'escrimeuse championne du monde par équipe a préféré s'économiser physiquement avant la compétition. Elle a suivi la cérémonie depuis le village olympique. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La délégation française lors de la cérémonie d'ouverture des JO à Tokyo, le 23 juillet 2021.  (Odd ANDERSEN / AFP)

Chaque semaine, l'escrimeuse Cécilia Berder, quintuple championne de France et championne du monde par équipes en 2018, nous fait partager son quotidien d'athlète de haut niveau, en route pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Vendredi 23 juillet, alors que les délégations de tous les pays ont défilé pour la cérémonie d'ouverture dans le stade olympique, l'escrimeuse a fait le choix de ne pas y participer pour se préserver. 

franceinfo : Pourquoi avoir décidé de ne pas participer à la cérémonie d'ouverture ? 

Cécilia Berder : Avant de prendre cette décision j'ai changé d'avis un certain nombre de fois et j'ai finalement pris cette décision de ne pas défiler pour préserver mon corps. Défiler lors des Jeux olympiques, c'est magique, c'est la chance d'une vie, c'est l'occasion de comprendre où on est, de voir toute la diversité des pays et des sportifs. Aux JO de Rio en 2016 j'ai défilé et ça avait été magique. J'étais rentré dans le stade Maracana aux côtés de Tony Parker, et de voir un sportif d'une telle ampleur profiter autant que moi, les yeux grands ouverts, j'avais trouvé ça dingue. Pour cette édition, je me contenterai des souvenirs de mes partenaires d'équipe. Elles ont adoré ce moment. Elles ont aussi ouvert grand leurs yeux. Et pour les athlètes qui avaient quelques kilos à perdre avant la compétition, le k-way porté par les athlètes de l'équipe de France a fait son effet. Dans cette atmosphère bien chaude, ils ont bien sué, et dans une telle soirée, on piétine pas mal. Donc je n'ai pas défilé mais d'une certaine façon mon corps me remercie.

Et comment avez-vous vécu cette cérémonie ?

Je me suis posé dans un coin du village et j'ai regardé les délégations, j'ai comparé les looks, ça a été mon défilé à moi et j'ai senti cette effervescence monter tout doucement. Je suis allé manger dans le self, un tout petit peu moins rempli que d'habitude à cause de la cérémonie. J'ai regardé quelques images en compagnie de bénévoles japonais assignés au village et j'avais le sentiment qu'ils étaient fiers et c'était aussi beau de voir ça aussi. Avec les coachs restés au village, on a regardé quelques nations défiler avant de regagner ma chambre pour une séance d'étirement et puis au lit. Ca y est, les Jeux commencent. On va aller à la salle de compétition aujourd'hui. La concentration et l'intensité montent encore d'un cran, C'est bon de sentir tout ça.

Le self du village olympique avec ses plexiglas.  (CECILIA BERDER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.