Cet article date de plus de sept ans.

Chapuis,Bovolenta,Midol dans l'Histoire

Jean-Frédéric Chapuis, Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol ont écrit l’une des plus belles pages du sport français ce jeudi à Sotchi. Un triplé en skicross que personne n'aurait pu imaginer. Et pourtant ils l’ont fait, offrant un moment magique au public français. Retour sur une "journée parfaite".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le trio médaillé du skicross, Jonathan Midol, Jean-Frédéric Chapuis et Arnaud Bovolenta

Quand on écrit l’Histoire, on ne trouve pas forcément les mots pour décrire ce qu’on ressent. Devant les journalistes de tous les pays qui les ont assailli, le trio Chapuis-Bovolenta-Midol, encore sous le coup de l’émotion, a souvent répété qu’ils avaient "du mal à réaliser". Il a fallu leur répéter qu’ils y entraient en dépoussiérant le livre des records du sport français. Cela faisait 90 ans que la France n’avait pas eu trois athlètes aux trois premières places depuis les Jeux d'été de 1924 et le saut de cheval en largeur (Albert Seguin, Jean Gounot, François Gangloff).

Un exploit synonyme de deux premières : premier triplé aux JO d’hiver et record de médailles olympiques aux JO d’hiver battu. Vancouver et ses 11 médailles sont effacés. Fabien Saguez, le Directeur Technique National, encore sous le coup de l’émotion refusait pourtant de s’enflammer : "14 médailles dont quatre en or, l’objectif est là. C’est notre niveau moyen. On n’a pas besoin d'en rajouter pour savoir si on fait bien les choses ou pas".

Maîtrise

Vidéo : les réactions du trio de médaillés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.