Cet article date de plus de neuf ans.

Badminton : suspensions réduites en appel pour les Sud-coréennes

Les quatre joueuses de badminton sud-coréennes sanctionnées pour avoir délibérément perdu des matches aux Jeux Olympiques de Londres ont vu leur suspension réduite de deux ans à six mois en appel, a annoncé mercredi la Fédération sud-coréenne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Jung Ky-Ung, Kim Ha-na, Ha Jung-Eun et Kim Min-Jung ont déclaré qu'elles  n'avaient fait qu'obéir aux ordres de leur entraîneur Sung Han-kook et de son  adjoint Kim Moon-soo, a précisé la Fédération. Les deux techniciens, qui avaient été bannis à vie, ont eux aussi vu leur  sanction réduite, à deux ans de suspension.

Au total, 8 joueuses de double, sud-coréennes, indonésiennes et chinoises,  avaient été disqualifiées pour avoir perdu volontairement des rencontres afin  d'éviter de rencontrer certaines adversaires par la suite. Après ce scandale, la star chinoise Yu Yang a définitivement quitté le  badminton. Le président de la Fédération Internationale de badminton, Kang  Young-joong, a cependant exclu que le scandale puisse mettre en péril l'avenir  olympique de son sport.

La Corée du Sud a remporté une médaille de bronze en badminton à Londres,  son pire résultat aux jeux Olympiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.