JO 2022 : les Etats-Unis annoncent un boycott diplomatique des Jeux olympiques d'hiver en Chine

Les États-Unis ont mis leurs menaces à exécution, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain, Joe Biden, le vendredi 3 décembre 2021. (ANNA MONEYMAKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"C'est quelque chose que nous envisageons" avait déclaré Joe Biden, le président américain, le jeudi 18 novembre dernier, concernant un éventuel boycott des Jeux olympiques de Pékin 2022. La Maison Blanche a mis sa menace à exécution et a rendu le boycott officiel depuis ce lundi.

Le pouvoir chinois avait critiqué les déclarations du président américain. Un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, avait répliqué au lendemain des menaces de Joe Biden, assurant que "mélanger la politique et le sport allait à l'encontre de l'esprit olympique".

"Des violations flagrantes des droits humains"

Dans les faits, les Etats-Unis n'enverront aucun représentant diplomatique aux Jeux olympiques et paralympiques d'hiver. Une décision justifiée par le "génocide et des crimes contre l'humanité en cours au Xinjiang", a annoncé la Maison Blanche.

En étant présente, "la représentation diplomatique américaine traiterait ces Jeux comme si de rien n'était, malgré les violations flagrantes des droits humains et les atrocités de la Chine au Xinjiang. Et nous ne pouvons tout simplement pas faire cela", a soutenu la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Le CIO "respecte" ce boycott

Dans la foulée, le comité international olympique (CIO) a réagi à ce boycott diplomatique, que l'instance dit "respecte[r]". Le CIO se réjouit que cette décision "politique" ne remette pas en cause la participation des sportifs américains.

"La présence de responsables gouvernementaux et de diplomates est une décision purement politique pour chaque gouvernement, que le CIO, dans sa neutralité politique, respecte pleinement", a indiqué un porte-parole de l'instance olympique lundi à l'AFP.

Tensions politiques et affaire Peng Shuai, la Chine dans la tourmente

Avant d'accueillir les Jeux, la Chine est dans la tourmente, et pas uniquement sur le plan politique. L'affaire concernant la joueuse de tennis Peng Shuai a mobilisé les sportifs et les instances. Depuis plus d'un mois, le doute plane quant au sort réservé à la Chinoise, qui avait accusé d'agressions sexuelles un ancien haut-dirigeant chinois.

La communauté internationale s'est largement inquiétée du silence de la joueuse et de ses apparitions suspectées d'être mises en scène par le gouvernement chinois. Récemment,Steve Simon, le directeur de la WTA (le circuit de tennis féminin profesionnel), a annoncé qu'aucun tournoi féminin n'aurait lieu en Chine en 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.