Vidéo Afrique : une journée avec Anta Sambou, championne de lutte

Publié
brut
Article rédigé par

Après 10 jours de préparation, Anta Sambou a remporté la médaille d’or des championnats d’Afrique de lutte olympique au Maroc, dans la catégorie des moins de 72 kg. Brut a suivi un de ses entraînements.

Certaines personnes me demandent si je suis une fille ou un garçon, car beaucoup d’entre eux disent que j’ai la morphologie d’un garçon”. Avec 16 médailles obtenues depuis 2011 dont 5 en or, Anta Sambou est désormais considérée comme l'une des meilleures lutteuses de sa catégorie. Et pour la championne, c’est une grande victoire. 

C’est vraiment la meilleure chose qu’on puisse espérer dans sa carrière” 

Quand j’ai gagné la médaille d’or, j’étais aux anges quoi. J’ai remercié Dieu, parce que c’est grâce à lui que j’ai eu cette médaille. J’étais contente, et tout le monde était content, quoi.” Après de nombreux entraînements, Anta Sambou est fière de sa première place sur le podium à l’occasion des championnats d’Afrique de lutte olympique, qui se déroulaient au Maroc. Pour la jeune femme, c’est la récompense de beaucoup d’efforts et concessions. 

En effet, pour la lutteuse sénégalaise, tous les “moyens ne sont pas réunis” pour aller décrocher la victoire. “Certains d’entre nous ne viennent pas à l'entraînement, parce qu’ils n’ont pas de moyen de transport, ils n’ont pas d’argent pour venir à l'entraînement plus précisément. Et parfois quand je suis là, je suis toute seule. Je m'entraîne toute seule, et je rentre… Sport de combat… Donc, je pense qu’il me faut un partenaire ou des partenaires pour que je puisse travailler mes techniques, la condition physique, etc” 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.