Reportage Paris 2024 : pour aider les riverains à demander leur QR code, des permanences ont ouvert en mairie

À partir du 18 juillet, les habitants du centre de Paris ne pourront plus se déplacer sans présenter leur QR code. Certains, découragés par les démarches en ligne, se rendent en mairie pour effectuer les démarches.
Article rédigé par Marion Ferrere
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les anneaux olympiques ont été accrochés à la Tour Eiffel 50 jours avant le début des Jeux Olympiques et Paralympiques JOP 2024 à Paris, France, le 7 juin 2024. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS)

Un peu plus d'un mois nous sépare des Jeux olympiques et de la cérémonie d'ouverture. Période durant laquelle plusieurs zones sécurisées vont être déployées dans Paris par la préfecture de police, dont la fameuse zone "grise" antiterroriste. Dans ce secteur, activé à partir du 18 juillet en amont de la cérémonie d'ouverture, un QR code est nécessaire à la fois pour les automobilistes et les piétons. Pour faciliter la procédure, plusieurs mairies parisiennes ont ouvert des permanences. C'est le cas dans le 5 e arrondissement. Une aide bienvenue pour les riverains.

Plus de cinquante personnes, principalement des personnes âgées, se sont succédées, toutes en quête de leur QR code. En face d'elles, trois agents municipaux qui tentent de calmer l'agacement de certains comme Michel, jeune retraité : "Je suis très fortement contrarié par tout ça." L'agent tente de calmer ses inquiétudes : "Je vais essayer de vous aider au mieux pour le faire avec vous." Michel habite en plein cœur de la zone antiterroriste. À partir du 18 juillet, sans QR code, il ne pourra plus se déplacer. "J'ai essayé de le faire sur internet, il y avait quelques soucis donc quand j'ai vu qu'il y avait une possibilité de rencontrer en face-à-face quelqu'un, je me suis dit que c'était préférable, raconte-t-il. Ça peut aider d'ailleurs, quand vous voyez là tous les gens qui attendent, vous comprenez le problème."

"On va vérifier si les dossiers sont bien parvenus à la préfecture"

Martine, elle aussi, reconnaît qu'elle n'est pas à l'aise avec l'informatique : "Ah oui, moi, je ne pouvais pas le faire. Je lui ai donné des papiers, il m'a posé des questions, il a scanné mes documents et il a envoyé ça à la préfecture." D'autres, comme Nicole, ont bien tenté de se débrouiller seule. Sans succès, la sexagénaire est donc venue refaire la procédure : "Moi, je l’ai fait une première fois sur internet. Malheureusement, je n'ai aucun retour donc on va vérifier si les dossiers sont bien parvenus à la préfecture. Quand on n'a pas de retour, on est inquiets."

Pour faire les démarches dans ce service, il faut quand même prévoir quelques documents : "Il faut venir avec un justificatif de domicile, une carte d'identité et une photo d'identité, rappelle Florence Berthout, la maire du 5e arrondissement. Évidemment, quand un justificatif manque, on les épaule pour les aider à avoir ce justificatif. Tout ça, c'est évidemment pour faciliter la vie de nos riverains." Le précieux sésame, le QR code obligatoire pour entrer et se déplacer dans la zone antiterroriste, doit désormais arriver dans les boîtes mail, une fois seulement l'enquête de la préfecture validée.


La permanence de la mairie du 5e arrondissement, dédiée à ces QR codes, est ouverte tous les lundis, au 3 quai Montebello.

La mairie de Paris Centre a également mis en place un dispositif d'accompagnement, sur rendez-vous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.