Paris 2024 : cinq questions sur le QR code obligatoire pour se déplacer dans certaines zones de la capitale en prévision des Jeux

Article rédigé par Luc Chagnon
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Pour circuler dans certaines zones de Paris au moins avant le démarrage des Jeux olympiques, il faudra bientôt montrer patte blanche avec un QR code. (FRANCE 2)
Un QR code sera nécessaire pour les personnes souhaitant circuler dans un périmètre autour de la Seine et des sites olympiques, afin d'identifier et d'exclure les profils "dangereux". La plateforme pour le demander est en ligne et l'inscription ouvre lundi.

Pour circuler dans certaines zones de Paris, il faudra bientôt montrer patte blanche. A moins de 80 jours du début des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, la préfecture de police de Paris a ouvert, vendredi 10 mai, Pass Jeux, une plateforme en ligne pour demander un QR code spécial, qui sera indispensable pour pouvoir accéder à certaines zones du périmètre de sécurité prévu dans la capitale. Si le site est déjà en ligne, l'inscription sera ouverte lundi. Qui devra se procurer le précieux sésame ? Pour aller où ? Franceinfo fait le point.

1 Où et quand le QR code sera-t-il obligatoire ?

Tout dépend de la période. Du jeudi 18 au vendredi 26 juillet, jour de la cérémonie d'ouverture des JO, le QR code sera obligatoire pour se déplacer à l'intérieur d'un périmètre de sécurité appelé Silt (pour Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme), à pied comme à vélo. Outre les quais, cette zone établie le long de la Seine s'étendra du Trocadéro à la porte de Bercy, en passant par le secteur du Louvre, du jardin des Tuileries ou de l'île de la Cité.

La carte des restrictions de circulation à Paris du 18 au 26 juillet 2024, en raison des Jeux olympiques, jusqu'à la cérémonie d'ouverture. (LEA PRATI/FRANCEINFO)

Le périmètre de sécurité Silt et la zone non motorisée seront par ailleurs étendus à certaines zones supplémentaires le jour même de la cérémonie d'ouverture, comme détaillé dans la carte ci-dessous.

La carte des restrictions de circulation le jour de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, le 26 juillet 2024. (LEA PRATI/FRANCEINFO)

Une fois la cérémonie d'ouverture passée, le plus gros du périmètre sera rouvert à la circulation. Celle-ci sera toutefois très régulée près des sites olympiques.

2 Qui devra se munir d'un QR code ?

Tous ceux qui souhaitent se rendre dans les zones où le QR code est obligatoire, qu'ils soient résidents, propriétaires de péniches, commerçants, personnes travaillant dans le secteur... Et même les touristes, les clients des restaurants dans le périmètre ou les secours.

Certains véhicules (PDF) seront également autorisés à accéder au périmètre non motorisé, plus large que le Silt, mais seulement dans des cas bien précis, et là aussi sur présentation d'un QR code : police municipale, véhicules de secours, dépannage d'urgence, pompes funèbres, véhicule des riverains ayant un parking privé dans le périmètre...

3 Pourquoi avoir mis ce système en place ?

L'objectif de ce système est de réaliser "des criblages de sécurité (…) pour s'assurer qu'aucune personne dangereuse ne puisse accéder aux périmètres de sécurité", a expliqué le ministre de l'Intérieur au Parisien en avril. C'est pourquoi il faudra donner plusieurs informations pour obtenir son QR code : "nom, prénom, date de naissance, etc", énumère Gérald Darmanin.

"La délivrance du laissez-passer peut prendre quelques jours en raison des contraintes de temps liées aux enquêtes administratives", avertit justement la préfecture de police de Paris, qui recommande vivement de s'enregistrer en amont de l'entrée en vigueur du périmètre. Pas d'inquiétude, donc, si vous n'avez pas de réponse immédiatement après votre demande.

4 Y a-t-il d'autres méthodes possibles pour circuler dans Paris ?

Même si vous n'avez pas de QR code, vous ne serez pas empêché de franchir la Seine. Il sera possible de traverser le périmètre sans s'arrêter en franchissant l'un des cinq ponts ouverts au passage. "Il y aura quatre ponts traversants ouverts à la circulation automobile : Notre-Dame, Sully, Iéna et Invalides, plus un pont piéton, la passerelle Léopold-Sédar Senghor. Cinq ponts, donc, qui permettront de traverser le périmètre antiterroriste", a détaillé Gérald Darmanin au Parisien.

Certains lieux près de la Seine comme le Louvre, le musée d'Orsay ou l'Institut du monde arabe resteront accessibles via certaines entrées situées hors du périmètre antiterroriste. Pour y accéder, il faudra avoir réservé ses billets et présenter une pièce d'identité. Mais attention, ces billets d'entrée ne seront pas équivalents à des QR Code et ne permettront donc pas d'accéder à l'intérieur du périmètre Silt.

5 Quid des personnes qui n'arrivent pas à accéder à la plateforme ?

Si votre téléphone n'a plus de batterie, ou pour les personnes ayant des difficultés avec internet, le sésame pourra être présenté sur smartphone comme en format physique. Une campagne de "porte-à-porte" et de tractage est également prévue par le ministère de l'Intérieur en collaboration avec la mairie de Paris pour aider les personnes en situation d'illectronisme. "On aidera les gens à s'inscrire", a expliqué Gérald Darmanin. "Les forces de l'ordre feront du discernement : si un monsieur de 95 ans arrive avec sa pièce d'identité, on fera le travail avec lui."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.