Jeux paralympiques : Tokyo referme le chapitre des Jeux et passe le flambeau à Paris lors de la cérémonie de clôture

Présente à Tokyo pour la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a officiellement repris le flambeau des Jeux. 

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La cérémonie de côture des Jeux paralympiques, le 5 septembre à Tokyo. (ILYA PITALEV / AFP)

Les Jeux quittent le Japon, cap sur Paris ! Après une quinzaine paralympique riche en émotions, la flamme s'éteint pour de bon à Tokyo. Malgré la pandémie qui n'a cessé de peser sur les esprits, condamnant les athlètes au huis clos, au port du masque et aux tests PCR intempestifs, les autorités japonaises peuvent se féliciter du bon déroulé des Jeux. 

Pourtant, rien ne garantissait la tenue de ces Jeux, menacés par le Covid-19 jusqu'au dernier moment. Les maintenir était "une décision importante", selon la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, présente sur place lors de la cérémonie de clôture, dimanche 5 septembre. "Ensemble, contre vents et marées, nous avons réussi. Les Jeux n'ont pas été seulement historiques, mais aussi fantastiques. Les athlètes ont donné au monde de la confiance, du bonheur et de l'espoir",  a déclaré Andrew Parsons, président du Comité international paralympique.

160 délégations ont défilé au stade national de Tokyo comme lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux, pour refermer ce chapitre. Côté français, c'est le para-cycliste Alexandre Léauté qui a été choisi pour porter le drapeau tricolore. Quatre fois médaillé à Tokyo, il quitte le Japon avec une valise bien plus lourde qu'à son arrivée. Une médaille d'or, une d'argent et deux de bronze l'accompagnent pour son retour en France. Les Bleus quittent Tokyo bien chargés, avec un total de 54 médailles décrochées dont 11 en or, les plaçant ainsi à la 14e place du tableau des médailles.

Tokyo passe le relais à Paris

La maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, est revenue à Tokyo pour recevoir le drapeau paralympique, moins d'un mois après avoir reçu celui des Jeux olympiques des mains du président du CIO, Thomas Bach. "Le changement commence par la prise de conscience. Nous sommes déterminés à construire un avenir diversifié et inclusif, ou les gens reconnaissent les différences des autres sans discrimination ni barrières", a déclaré Seiko Hashimoto, présidente du comité d'organisation des Jeux de Tokyo, dans son discours de clôture.

"Voyez cette cérémonie comme l'ouverture d'un avenir brillant et inclusif", a ajouté Andrew Parsons. "Nous sommes à un carrefour crucial de notre planète. Nous devons voir au delà des athlètes qui ont réussi, et voir les 1,2 milliard de personnes handicapées qui veulent être des citoyens actifs dans un monde inclusif"Quelles ambitions pour Paris 2024 donc ? "Travailler à une meilleure visibilité et diffusion (du handisport) dans la société", a conclu Anne Hidalgo. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Paris 2024

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.