Des emplois aux allures olympiques pour les Jeux de 2024

écouter (3min)

Cécilia Berder, membre de l'équipe de France d'escrime, fait le tour de l'actualité olympique et paralympique en vue des Jeux de Paris en 2024. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (MAXIME GRUSS / HANS LUCAS)

Selon une étude menée en 2021 par le Centre de Droit et d’Économie du Sport et le cabinet Amnyos, l’organisation des Jeux de Paris 2024 permettra la création de près de 150 000 emplois. Les secteurs comme la construction, l’événementiel et le tourisme, tout particulièrement touchés par la crise seront les premiers bénéficiaires.

La plateforme Emplois2024, créée par Pôle emploi, en collaboration avec l’ensemble des acteurs des Jeux de Paris 2024, recense déjà 12 600 offres partout en France. Il suffit de préciser les mots clés du métier recherché, un lieu géographique, le type de contrat et/ou le temps de travail souhaité (partiel ou temps plein). A la suite de ces précisions, une liste de métiers disponibles apparaît.

Si vous êtes chef d'entreprise d'une TPE ou PME, de belles opportunités seront à saisir. 70% des marchés restent encore à passer et à ce jour, deux tiers des entreprises prestataires des Jeux sont des TPE-PME.

Assurer l'exemplarité sociale

Beaucoup d'emplois créés pour les Jeux seront temporaires. Pour les organisateurs, ces offres servent aussi de tremplins à de nouvelles formations et à une meilleure insertion. Dans ce sens, les équipes de Paris 2024 ont créé une cartographie des emplois des Jeux. Cette cartographie permet d'identifier les formations à mettre en place, de comprendre les secteurs qui ont le plus de mal à recruter et ceux qui ont besoin d'une forte relance après la période de crise. 

Dans le but d'encadrer au mieux cette nouvelle dynamique, une charte sociale a été signée en 2019 par Paris 2024, la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques) et l’ensemble des organisations syndicales et patronales françaises. C'est la première dans l'histoire de l'olympisme. L'objectif de cette charte consiste à faire de cet événement un exemple en matière économique et sociale. Bernard Thibault, ancien secrétaire de la CGT, aujourd'hui membre du comité d'organisation de Paris 2024 veille au respect de ce cadre imposé par la charte.

Enfin, depuis décembre 2019, des jobs dating autrement dit des rencontres entre entreprises et demandeurs d'emplois, sont organisés avec un vrai succès. En moyenne, 64% des participants ont décroché un CDI dans les six mois. D'ici 2022, une centaine de job dating sont prévus. Les prochains rendez-vous auront lieu le 9 novembre à Nogent-sur-Oise et à Garges-les-Gonesse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.